Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Athlétisme » FFA : Bernard Amsalem réélu

FFA : Bernard Amsalem réélu

D 4 décembre 2004     H 20:43     C 0 messages


Bernard Amsalem, réélu président de la fédération française d’athlétisme (FFA) lors de l’assemblée générale, samedi à Vichy, devra compter avec une opposition minoritaire mais présente au comité directeur.





Après le premier tour de l’élection du comité directeur vendredi, qui a désigné 23 membres sur les 37, le président sortant avait pris un avantage sur ses deux rivaux, avec l’élection de ce qu’il a appelé son "pack", c’est-à-dire son noyau dur.
Au lieu de confirmer ce plébiscite au président sortant, le deuxième tour samedi matin pour l’attribution des 14 places restantes a plutôt renforcé l’opposition, représentée par François Juillard, élu au comité directeur et qui peut revendiquer une quinzaine (sur 37) de soutiens au sein de cette organe.

Finalement, Bernard Amsalem, qui est le premier président à faire plus d’une olympiade depuis Robert Bobin (1987-1993), a eu la confirmation du choix du comité directeur en obtenant 57,09 % des voix de l’assemblée générale.
"Je suis très satisfait. La fédération a besoin de continuité. Ce vote fut d’abord très favorable, puis a basculé. J’ai une architecture de projet. J’ai maintenant un mandat pour mettre en oeuvre ce projet", a déclaré Bernard Amsalem.

"Nous allons avoir un mimimun de poids et de contre-pouvoir, c’est bien même si j’aurais préféré être élu. En tout cas, il y aura une opposition constructive mais vigilante", a promis Juillard, qui veut notamment s’attaquer à la politique des jeunes et au frais de fonctionnement de la FFA.
Parmi les 37 membres de ce comité directeur, il convient de noter la présence plutôt rare de deux anciens directeurs techniques nationaux (DTN), François Juillard et Richard Descoux, et celle de douze femmes, avec un net rajeunissement de l’organe fédéral.

L’AG a également été marquée samedi matin par le brillant discours, ponctué d’une ovation debout, du directeur technique national (DTN), Robert Poirier, qui part en retraite à la fin de la saison.
Pendant plus d’une heure, le DTN a fait un bilan sans concession, également pour lui-même, de l’olympiade passée, notamment avec le bilan médiocre des JO d’Athènes (deux médailles).

Le premier chantier du président sera de trouver un remplaçant au DTN et de réorganiser la direction technique nationale dans son ensemble puisque le président souhaite créer une direction de l’élite.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?