Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Marathons » Le diabète s’inscrit au marathon du cognac

Le diabète s’inscrit au marathon du cognac

D 11 novembre 2009     H 07:58     C 0 messages


agrandir

Prenez une invitée comme Laurence Klein, grande marathonienne et championne d’une des spécialités les plus exigeantes de la course à pied, les 100 km. Ajoutez-y une petite Mathilde, jeune diabétique qui fait régulièrement courir Jarnac. Prenez un marathon dont le nom inspire autant de performeurs que de bons mangeurs... et buveurs. Relevez sur le calendrier deux dates concordantes, celles du marathon du cognac et celle de la Journée mondiale du diabète, le 14 novembre. Et misez sur une triple alliance entre la structure organisatrice de l’épreuve sportive, l’association locale Les Petits Diab-lutins et le partenaire Courvoisier. Vous obtenez un élan de solidarité inédit à suivre les 13, 14 et 15 novembre, sur les bords de Charente.



La manifestation qui servira à soutenir l’Aide aux jeunes diabétiques (AJD) et son club des familles charentais ne pouvait être plus symbolique. Grande rencontre du sport et de la gastronomie, alcool compris, ce cousin du marathon du médoc attire une grande variété de coureurs. On y trouve quelques professionnels, une majorité d’amateurs, mais surtout beaucoup de passionnés qui souffrent de problèmes de diabète. Considérant la participation fidèle de ces derniers et les problèmes d’image qui entourent parfois la consommation d’alcool, la maison de négoce partenaire s’est associée volontiers à cette généreuse action de solidarité.

Membre des Petits Diab-lutins et responsable des visites de la société Courvoisier, Sylvie Rivière a travaillé sur ce projet avec la présidente du club des familles de l’AJD, Fabienne Clochard, et le directeur de la course, Olivier Joly. Ensemble, ils ont mis au point un système de paris, ou plutôt de mécénats, qui permettra au coureur de rapporter des fonds. Le principe est simple. Avant de prendre le départ, chaque participant sera appelé à solliciter des promesses de don de spectateurs. « Un système de souscriptions dans le même esprit que celui du Téléthon », se réjouit d’avance Olivier Joly.

0,20 euros par kilomètre

Une somme minimum de 20 centimes d’euros du kilomètre a été retenue. Un marathonien expérimenté rapportera ainsi 8,50 € ? en bouclant les 42,195 kilomètres. Suivant le même principe, familles ou amis des amateurs pourront miser sur la distance totale parcourue par leur (s) poulain (s), avec pour seul enjeu, l’aide aux personnes atteintes de diabète.

Outre l’achat de tee-shirts bleu ciel (la couleur de l’association de recherche sur le diabète, NDLR), l’organisation du marathon mettra un stand à disposition de l’AJD dans le village viticole. Le jour J, l’épouse du directeur, Sylvie Joly, s’emploiera également à lire divers témoignages de malades qui continuent à pratiquer leurs activités sportives.

En complément, des mamans d’enfants diabétiques se baladeront un peu partout pour recueillir le maximum de dons spontanés. Et rappeler à tous qu’il est possible de donner via Internet (1). Avant ou après avoir trinqué au cognac, et à son sympathique marathon.

(1) Retrouvez les formulaires de dons sur les sites www. marathonducognac.net et www.diabete-france.net

* Article publié par Vincent Dewitte

Pour de plus amples informations sur cette course, consulter la rubrique "Agenda"


Voir en ligne : Sud Ouest

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?