Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Athlétisme » Meeting d’Oslo : Les derniers réglages

Meeting d’Oslo : Les derniers réglages

D 28 juillet 2005     H 23:17     C 0 messages


agrandir

Le meeting d’Oslo, troisième réunion Golden League de l’année, sera vendredi le dernier rendez-vous avant l’ouverture des mondiaux, le 6 août. Mais il sera aussi l’occasion pour les trois derniers athlètes encore en course pour le jackpot, dont Christine Arron, de poursuivre leur quête des lingots d’or.




Arron pour la passe de trois

Après Paris et Rome, la Golden League fait étape à Oslo, vendredi soir. Et déjà, après seulement deux épreuves, il ne reste plus que trois athlètes, trois femmes, en mesure de briguer les lingots d’or promis aux vainqueurs des sept étapes de cette Golden League. Parmi elles, Christine Arron. Victorieuse au stade de France puis au stade olympique de Rome dans le même chrono de 11’’03, la guadeloupéenne tentera la passe de trois vendredi soir dans le nouveau Bislett Stadium, qui a subi un lifting complet (10 mois de travaux) et abandonné son ancienne piste à 6 couloirs pour un tartan de 8 couloirs plus conforme aux exigences de l’athlétisme moderne. Face à elle, la championne d’Europe 1998 retrouvera une nouvelle fois les américaines Lauryn Williams, 3 ème à Paris, Muna Lee et Latasha Colander. A un peu plus d’une semaine de l’ouverture des mondiaux et quelques jours après son très bon 10’’82 de Castres (avec vent favorable de 3,5 m/s), la française cherchera à démontrer qu’elle monte en puissance et qu’il faudra compter avec elle à Helsinki.

Autres athlètes encore en course pour le jackpot, Lashinda Demus sur 400 m haies et Tatyana Lebedeva au triple saut. Régulière autour des 53’’50 cet été, l’américaine devra surtout se méfier de sa compatriote Sandra Glover et de la polonaise Anna Jesien, ses plus sérieuses rivales si l’on en juge par les chronos réalisés cette saison. De son côté, Tatyana Lebedeva, seule athlète à avoir dépassé les 15 mètres en 2005, partira favorite du concours du triple saut. Mais la russe devra contenir les assauts de l’algérienne Baya Rahouli (14,98 m cette année) et de la jamaïcaine Trecia Smith (14,91m) qui la talonne dans les bilans de la saison.

Doucouré très attendu

Au-delà de la course au jackpot, le public norvégien pourra admirer quelques-uns des meilleurs athlètes du moment qui auront tous à cœur de frapper un grand coup à quelques jours des mondiaux. Si le plateau du 100 m messieurs semble moins relevé que celui du Super Grand Prix de Stockholm de mardi dernier, il permettra à Ronald Pognon de tenter de passer une deuxième fois sous les 10’’ (après ses 9’’99 de Lausanne au début du mois) ou au ghanéen Aziz Zakari de remporter une deuxième course Golden League, après celle du stade de France. Mais en raison de l’absence de Powell, blessé, et de Gatlin, qui fait l’impasse sur ce rendez-vous, l’événement pourrait encore une fois venir du 110 m haies. Pour sa première sortie depuis ses 12’’97 réalisés lors des championnats de France d’Angers, Ladji Doucouré retrouvera, excepté Liu Xiang absent, deux de ses principaux adversaires pour le titre mondial au mois d’août : Allen Johnson et Terrence Trammell. Désormais détenteur de la meilleure performance mondiale de la saison, le français sera certainement très attendu par les deux américains.

Les courses de fond et de demi-fond seront elles aussi très intéressantes à suivre, à commencer par le 800 m messieurs avec le tout nouveau meilleur performer mondial de l’année, le sud-africain Mbulaena Mulaudzi (1’44"08 lundi soir à Helsinki). En l’absence de Kenenisa Bekele, le kényan Richard Limo partira favori du 5000 m, d’autant que la présence de dix de ses compatriotes dans la course devrait lui faciliter la tâche. Enfin, le néo-américain Bernard Lagat tentera de succéder aux illustres Sébastian Coe, Steve Ovett ou Hicham El Guerrouj au palmarès du mile, véritable institution de ce meeting d’Oslo, qui clôturera la réunion. On saura alors si cette édition 2005 aura permis de trouver un successeur à la lanceuse de javelot norvégienne, Trine Hattestad, dernière athlète à avoir battu un record du monde dans le vieux stade de Bislett en 2000. Le nouvel écrin de la capitale norvégienne attend maintenant ses nouveaux héros.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?