Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Athlétisme » Meeting de Bruxelles : Wariner, la copie non conforme

Meeting de Bruxelles : Wariner, la copie non conforme

D 23 août 2006     H 13:06     C 0 messages


agrandir

Au Memorial Van Damme, son ambition n’est pas de soutenir la comparaison avec Michael Johnson : il veut faire mieux que lui.




De Jeremy Wariner, on ne sait rien, ou si peu. Les yeux perpétuellement cachés, en course, derrière des lunettes de soleil qui accentuent l’aspect impassible de son visage ("quand on me croise dans la rue, on me demande souvent où sont ces fameuses lunettes !" s’amuse-t-il), l’américain est pourtant un véritable phénomène. Une des plus belles mécaniques de l’athlétisme mondial, un bijou de technique au service de la vélocité sur le tour de piste. Champion olympique et champion du monde du 400 m, Jeremy Wariner, 21 ans, sera l’une des vedettes de la 30 ème édition du Mémorial Van Damme. "C’est la première fois que je cours à Bruxelles et ce sera une chouette expérience ! s’enthousiasme le Texan. J’ai beaucoup entendu parler du meeting, que je vais enfin découvrir par moi-même. J’ai vu qu’on avait établi beaucoup de records du monde ici. Le stade sera comble, le plateau relevé : on peut s’attendre à de très bons chronos".

Je suis au bas de l’échelle

Dans la bouche de Jeremy Wariner, la prédiction mérite d’être relevée. Auteur, le 14 juillet, à Rome, du septième chrono de l’histoire (43"62), qui en fait le quatrième performer de tous les temps, le médaillé d’or d’Athènes fait preuve d’une régularité exceptionnelle depuis le début de la saison, avec trois chronos sous les 44 secondes et quatre autres qui excèdent à peine ce cap. Des statistiques impressionnantes que n’auraient pas reniées un certain... Michael Johnson, l’idole devenue aujourd’hui l’agent de Jeremy Wariner. "Nous sommes très proches et il est devenu l’un de mes amis. Michael me donne beaucoup de conseils, son aide est précieuse. Il a toujours été une source d’inspiration depuis que j’ai débuté l’athlétisme. Au début de notre collaboration, il m’a donné une vidéo compilant ses principales courses en championnats. J’étais très impressionné. C’est une star, un immense champion. Moi, je suis encore au bas de l’échelle. Je me souviens avoir vu ses deux records du monde à la télévision. Mais on n’en parle presque pas entre nous..."

La comparaison avec MJ, visiblement un peu étouffante à force de lui revenir à la figure comme un boomerang ("Je préférerais qu’on me reconnaisse pour qui je suis et pour ce que j’accomplis !" avoue-t-il), tient pourtant davantage à une association de personnes et de lieux (les deux hommes sont Texans, issus de l’université de Baylor et c’est Clyde Hart, l’ancien entraîneur de Johnson, qui dirige Wariner depuis six ans) qu’à une identité de styles. "Honnêtement, il est délicat d’établir une comparaison entre nous ! estime Wariner. Il y a, bien sûr, quelques similitudes, mais je pense que nous sommes plus différents que les gens ne le croient. Il était plus rapide, plus puissant que moi. J’ai un style plus fluide. J’aurais adoré courir contre lui, c’est certain, mais il était fatigué avant que je n’arrive... (rires) Et, maintenant, il ne s’entraîne plus beaucoup..."

Toujours est-il que l’élève semble avoir les moyens de dépasser, un jour, le maître, que l’on croyait avoir vu figer ses records (19"32 et 43"18) pour l’éternité. Si l’on en croit Clyde Hart, qui en a vu défiler des athlètes en cinquante ans de métier, Jeremy Wariner profite aujourd’hui du travail accompli avec Michael Johnson. "Il a un tempérament de battant et, surtout, il est capable de supporter d’énormes charges d’entraînement. A 21 ans, il fait ce que Michael n’a réussi qu’à 26 ou 27 ans..." Ce qui autorise à Wariner les ambitions les plus folles, comme celle, avoue-t-il, de devenir le premier homme à passer un jour sous les 43 secondes sur 400 m.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?