Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Athlétisme » Meeting du Bourget : Toujours pas de minima olympiques pour Renaud (...)

Meeting du Bourget : Toujours pas de minima olympiques pour Renaud Lavillenie


Publié le dimanche 16 juin 2024 à 10h15min

agrandir

Le temps passe et la présence de Renaud Lavillenie à Paris cet été n’est toujours pas assurée. Strappé à la cuisse, le perchiste français n’a réussi aucun de ses trois essais, ce samedi, à l’occasion du meeting du Bourget. Il comptait pourtant profiter de cette échéance pour réaliser les minima (5,82 m), synonymes de qualification pour les Jeux Olympiques.




Le perchiste Renaud Lavillenie, strappé à la cuisse, a échoué à passer les minima olympiques samedi au Bourget, où il s’est arrêté après trois essais manqués dès son entrée dans le concours à 5,60 m, loin des 5,82 m requis. Le champion olympique de 2012, âgé de 37 ans, a expliqué qu’il s’était blessé lors de son saut à 5,70 m au meeting de Pierre-Bénite il y a une semaine.

"Même si je n’ai pas de douleur, j’ai eu le cerveau en ébullition toute la semaine. Il me manque cette petite étincelle qui m’aurait permis de faire avancer correctement la perche", a-t-il dit sur le tarmac du Musée de l’Air et de l’Espace du Bourget où avait lieu le concours. "Forcément, ce que j’ai ressenti à Pierre-Bénite m’a mis un grand coup parce que j’étais en train de bien revenir et les minima allaient être une formalité pour moi dans les jours à venir", a-t-il assuré. Le Clermontois a encore deux occasions pour réaliser les minima : au meeting de Toulouse d’abord, puis aux championnats de France à Angers.

"Je ne vais clairement pas lâcher le morceau parce que ce n’est pas ma nature, ce n’est pas au moment où j’en suis le plus proche que je vais arrêter", a assuré l’ancien recordman du monde (6,16 m en 2014). S’il parvient à ses fins, il devra encore être sélectionné par la Fédération française d’athlétisme parmi les trois perchistes tricolores engagés, pour participer à ses quatrièmes Jeux. Un seul autre perchiste, Thibaut Collet, a franchi les minima jusqu’à présent.

Baptiste Thiry et Robin Emig, finalistes aux récents championnats d’Europe à Rome, ont jusqu’au 30 juin pour les réussir à leur tour. Avant ce concours et sa blessure, Lavillenie était parvenu à sauter à 5,72 m en mai en Pologne lors de son deuxième concours depuis son retour de blessure. Opéré aux ischio-jambiers, il était resté dix mois sans participer à une compétition.


Voir en ligne : AFP

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?