Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Athlétisme » Mondiaux 2005 : Tous derrière, les Etats-Unis devant

Mondiaux 2005 : Tous derrière, les Etats-Unis devant

D 15 août 2005     H 10:48     C 0 messages


agrandir

25 médailles dont 14 d’or, les américains ont survolé la compétition, notamment en sprint. Il y a l’émotion des gens, indifférente aux statistiques et aux tendances. Les finlandais redoutaient le 0 médaille sanctionnant un pays qui regarde la grandeur de son athlétisme dans un rétroviseur.



En décrochant le bronze, Tommi Evilä, sauteur à la crête punkoïde, est devenu un héros national. Pour le reste, les X èmes mondiaux ont confirmé la nouvelle donne de l’athlétisme mondial. Une génération de géants boucle ses valises. Maria Mutola, la mozambicaine triple championne du monde du 800 m, quatrième comme à Athènes, en est peut-être un des exemples les plus cruels.

Meute déchaînée

Car les nouveaux ont déjà beaucoup de médailles à ranger dans les armoires. C’est avant tout le cas des américains, chez lesquels le renouvellement, qui prend des allures de lessive antivieux, leur assure une domination sans précédent sur la piste comme dans les concours. Eliminés du 100 m à Paris, les garçons récupèrent l’or avec Justin Gatlin, trustent le podium du 200 m et les deux plus hautes marches du 400 m et 400 m haies. Sur ces trois distances, un seul médaillé l’était aussi à Paris en 2003, John Capel.

Si l’or et l’argent du 110 m haies leur ont échappé par la faute d’un certain Ladji Doucouré et de son copain chinois, ils occupent néanmoins quatre places en finale, avec deux « vétérans » et deux « jeunes ». Ils dominent aussi le poids, le saut en longueur, le triple saut et le décathlon, où Bryan Clay, 25 ans, succède à Tom Pappas, 29 ans.

Constat identique chez les femmes : déjà absente à Paris pour cause de maternité, Marion Jones n’est pas revenue et ne reviendra probablement jamais de Balco, la mauvaise histoire de Victor Conte. Pas plus que Kelly White ou Torri Edwards, suspendues pour dopage l’une après l’autre et dépossédées de l’or du 100 m 2003. Mais utilement remplacées désormais par une meute, déchaînée, Lauryn Williams, Me’Lisa Barber, Muna Lee, Allyson Felix.

Au tableau des médailles, les russes sont dépassés. Si à Paris ils en comptaient encore deux de plus que leurs rivaux américains, cette fois ils en rendent cinq. Surtout, les athlètes d’outre-Atlantique sont montés quatorze fois sur la plus haute marche du podium, les russes seulement sept fois. Et encore ne comptabilise-t-on pas dans le vivier américain nombre de cadors caraïbéens qui s’entraînent dans les universités américaines : la Jamaïque, sept médailles, 3 ème du classement par points ou les Bahamas.

Le sacre de Yelena Isinbayeva, nouvelle reine de l’athlétisme féminin dans une discipline, la perche, longtemps réservée aux hommes, indique la part essentielle prise par les féminines dans l’athlétisme russe : 14 médailles sur les 20. Les nostalgiques du bloc soviétique seront tentés d’y additionner les 5 médailles de la Biélorrusie, les deux de l’Estonie ou l’or de la Lituanie.

Sur le continent noir, l’Ethiopie continue son impressionnante cueillette, 9 médailles, 3 d’or, les quatre premières places dans le 5000 m dames, les trois premières dans le 10000 m. Le Kénya recule : 2 médailles d’or à Paris, 1 à Helsinki. L’Ouganda obtient sa première féminine (et d’or aussi) de son histoire avec Docus Inzikuru, victorieuse du 3000 m steeple.

Déclin européen

En Europe, à part le cas français et la Suède, les grandes nations d’athlétisme poursuivent leur déclin. Relatif pour l’Allemagne, qui totalise 5 médailles et se classe encore 7 ème au nombre de points. Plus net pour le Royaume-Uni, après l’émerveillement des JO dû à Kelly Holmes (absente car blessée et en fin de carrière) et au relais 4x100 m.

Si la mondialisation est bien une donnée irréversible, le spectre s’est resserré : 39 nations ont obtenu des médailles contre plus de 60 en 2003. Principal bénéficiaire : les Etats-Unis, encore et toujours. Et si la Chine stagne, il est à parier qu’elle se réveillera tout à fait pour ses JO à domicile.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rechercher


Actu. Marathons


Actu. Athlétisme


Actu. Santé & Conseils


Vidéo


les plus lus