Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Athlétisme » Wymeersch appréhendé par la justice

Wymeersch appréhendé par la justice

D 22 juin 2006     H 17:41     C 0 messages


agrandir

Selon Sporza, Erik Wymeersch a été appréhendé mercredi sur ordre du juge d’instruction de Dendermonde pour usage et commerce de produits dopants.




Selon la chaîne sportive du nord du pays, le sprinter de St-Niklaas passera vendredi devant la chambre du conseil. En attendant, il restera à l’ombre.

Cédric Van Branteghem, détenteur du record de Belgique du 400 m, a également été interrogé par la police fédérale dans le cadre de cette affaire. L’athlète gantois a été remis en liberté après une perquisition à son domicile et une audition par la police fédérale. Selon Luc Deleu, aucun document et aucun produit n’a été saisi lors de la perquisition.

"Mon client a été également été soumis à un contrôle antidopage, qui s’est d’ailleurs déroulé sans problème. Cédric tient à préciser qu’il n’est absolument pas suspect. Toute insinuation disant qu’il est soupçonné de dopage ne repose sur aucun élément objectif", a affirmé Luc Deleu.

Le parquet de Dendermonde devrait fournir de plus amples détails jeudi. Après quelques années difficiles, Erik Wymeersch avait accumulé les bonnes performances depuis le début de la saison s’imposant sur 100m en 10 sec 25/100-èmes lors du meeting international de Genève.

L’athlète de 36 ans en profitait pour décrocher sa qualification pour les championnats d’Europe de Göteborg (Suède), du 7 au 13 août prochain.

Selon Eddy De Vogelaer, président de la Ligue Flamande d’Athlétisme, les conséquences sont imprévisibles. "S’il apparaissait qu’Erik avait fait usage de produits dopants durant la Coupe d’Europe, ses victoires seraient annulées. De plus, l’équipe relais serait privée de championnat d’Europe, et notre équipe n’accèreait pas à la Superligue européenne. Je ne veux pas présager de l’avenir, mais s’il est condamné, il sera écarté de la sélection.", a précisé De Vogelaer.

Anthony Ferro, un équipier d’Erik Wymeersch, a estimé le retour au premier plan de Wymeersch pour le moins étonnant. "Cet hiver, j’étais plus rapide que lui de deux secondes, à présent c’est l’inverse. Quelque chose a dû se passer. Mais je lui accorde le bénéfice du doute. Lors de la Coupe d’Europe, j’ai partagé sa chambre et je n’ai rien suspecté d’anormal." a conclu Ferro

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?