Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Marathons » 54 ème SaintéLyon : Proietto surprend tout le monde

54 ème SaintéLyon : Proietto surprend tout le monde


Publié le lundi 3 décembre 2007 à 13h28min

agrandir

A 47 ans, Jean-Frank Proietto a surpris tous les favoris sur les 69 kilomètres de la classique Sainté-Lyon en s’imposant avec la manière, 13 ans après son premier succès !

Résultats 2007 Individuel
Résultats 2007 Relais à 2
Résultats 2007 Relais à 3
Résultats 2007 Relais à 4




2700 concurrents ont pris part à l’épreuve qui a consacré également Catherine Dubost chez les féminines et l’AS Rispoli en relais.

La nuit Rispoli

Victorieux en solo, relais à quatre et à deux, le club villeurbannais a presque tout raflé. Joseph Rispoli ne pouvait rêver bonheur plus complet dans la SaintéLyon qu’il avait couru à six reprises il y a de cela deux décennies. Ce n’est pas une, ni deux, mais trois victoires que le « boss » de l’AS Rispoli a remporté hier matin : un succès surprise (Jean-Franck Proietto en solo) ; une victoire au métier (les deux Alain, Firmin et Dubost) ; et une marche victorieuse construite à la hâte dans le relais à quatre, la course la plus prisée après l’individuelle. « C’est la récompense de beaucoup de boulot, se félicite-t-il. Ça fait longtemps que je voulais monter une belle équipe à quatre. Mais ça a été compliqué ». Parmi ses coureurs estampillés AS Rispoli, le chef d’entreprise pouvait compter sur des valeurs sûres comme Jean-François Abate, déjà six fois vainqueur de la SaintéLyon avec le Team Spode (absent cette année), et les Burundais Pasteur Nyabenda, deux fois vainqueur du marathon de Lyon (2004 et 2005), et Egide Manirakiza, plus Hicham Moussaïf.

« Mais, poursuit-il, Egide a eu un empêchement. Je n’ai pas dormi pendant deux jours. Jusqu’à hier matin (samedi), il me manquait le quatrième homme ». Un coup de fil à Kaïs Bouziane allait débloquer la situation. C’est d’ailleurs le Lyonnais, en pleine forme au sortir d’un long stage à Font-Romeu (4 ème du cross de Volvic il y a huit jours), qui a finalisé le triomphe du club villeurbannais. Dernier relayeur, il a lâché Grégory Hernandez du Team Run Alp à six kilomètres du but. « Je me suis fait très plaisir », a-t-il apprécié. Ce n’est pas le cas des vainqueurs sortant, Run Alp justement, son responsable Jean-Christophe Peyrachon parlant de trahison au sujet du recrutement de dernière minute du lauréat du marathon de Lyon 2006 qui court régulièrement sous ses couleurs. « Dans ces conditions, a-t-il commenté, je préfère terminer deuxième mais avec une vraie équipe ».


Voir en ligne : Le Progrès

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?