Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Athlétisme » Athlétisme : les Français se testent sur la route d’Helsinki

Athlétisme : les Français se testent sur la route d’Helsinki

D 30 juin 2005     H 18:25     C 0 messages


agrandir

Le meeting de Paris-Saint-Denis, vendredi au Stade de France, permettra aux athlètes français, Mehdi Baala et Ladji Doucouré en tête, de se tester à l’approche des championnats du monde, au mois d’août à Helsinki.




Le traditionnel premier rendez-vous de la Golden League offrira ainsi à Doucouré l’occasion de s’étalonner dans un 110 mètres haies royal avec à ses côtés le champion olympique Liu Xiang et l’Américan Allen Johnson, quadruple champion du monde.

Le Chinois Liu se sentira presque chez lui puisqu’il a installé ses quartiers d’été en France et a déjà pu côtoyer Doucouré à l’INSEP depuis son arrivée à Paris, lundi.

Baala sera lui à l’affiche d’un 1.500 mètres privé du patron de la distance, le Marocain Hicham El Guerrouj, mais néanmoins intéressant avec la présence de l’Américain d’origine kenyane Bernard Lagat et de la révélation de la saison, le Kenyan Daniel Kipchichir Komen.

Le 5.000 mètres sera également à surveiller avec une vraisemblable tentative de Kenenisa Bekele contre son propre record du monde. L’Ethiopien a réclamé des temps de passage tellement élevés que les organisateurs ont eu du mal à lui dénicher des lièvres appropriés.

Pour orner l’affiche du meeting, les organisateurs ont choisi le visage de Naman Keïta, seul médaillé olympique individuel français des Jeux d’Athènes avec sa troisième place sur 400 mètres haies.
"ça fait plaisir de voir sa tête un peu partout, surtout dans le métro", a dit Keïta, dont le téléphone n’arrête pas de sonner.

PAS DE POWELL

Le message des organisateurs est clair : la relève française est attendue et Saint-Denis pourrait donner le coup d’envoi d’une saison marquée par le renouveau de l’athlétisme hexagonal.

Dans ce contexte, Ronald Pognon tentera de continuer de se rapprocher des ténors du 100 mètres. Le Jamaïcain Asafa Powell, nouveau recordman du monde, ne sera pas au stade de France mais Pognon pourrait se frotter à Maurice Greene.

Un couloir a en effet été laissé libre pour l’Américain, qui prendra le départ s’il est remis de la blessure aux sélections américaines qui l’a privé de qualification pour Helsinki dans la reine des disciplines.
"Il prendra sa décision au dernier moment", a déclaré l’organisateur du meeting, Gérard Rousselle. "Sa blessure pourrait être moins grave que ce que l’on craignait. Il ne pourrait s’agir que de crampes."

Leslie Djhone, le recordman de France du 400 m, aurait voulu participer à la fête mais a dû renoncer en raison d’une déchirure musculaire. Il espère toujours participer aux championnats du monde, où il pourrait être contraint de se concentrer sur le relais.

Tandis que certains voudront continuer de progresser, d’autres tenteront de rebondir, à commencer par Christine Arron, vexée par son échec d’Athènes.

La Française, bien remise d’une blessure qui l’a gênée en début de saison, vise un chrono d’exception. "J’aimerais bien faire un meilleur temps que celui que j’ai réalisé à Florence en Coupe d’Europe (11"09)", a-t-elle dit.
"J’étais un peu fatiguée là-bas, alors pourquoi pas passer sous les 11 secondes ici ?"

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?