Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Marathons » Challenge Marathon au Balcon : Saint-Jeannet à l’honneur avec Gladys (...)

Challenge Marathon au Balcon : Saint-Jeannet à l’honneur avec Gladys Thong-Chane

D 23 mars 2020     H 20:24     C 0 messages


agrandir

Comme vous le savez, pour lutter contre l’épidémie du Coronavirus - Covid-19 les autorités Françaises limitent fortement les déplacements en extérieur. Retrouvez les « challenges marathons des confinés » de la semaine. Des histoires et défis tous aussi incroyables et toujours dans un esprit solidaire !

#Restezchezvous



Depuis le confinement, les challenges marathons sont nombreux a être relevé et aujourd’hui c’est Nice-Matin (que nous remercions) qui rapporte le challenge de Gladys :

Coach bien-être et nutrition à Saint-Jeannet, Gladys Thong-Chane a mis plus de 5 heures pour effectuer son marathon sur les 6 mètres du balcon de son logement. Gladys Thong-Chane est une femme sportive vivant à Saint-Jeannet, au pied des Baous. Habituellement, c’est en montagne qu’elle se défoule. Mais depuis le confinement, elle reste chez elle. « Comme tous les sportifs, c’est dur de ne pas bouger ». Alors quand elle a vu une proposition de « marathon des confinés » sur la page Facebook des traileurs du département (Running Trail 06), initiée par Stéphane Benard, la jeune femme de 39 ans n’a pas hésité. « Stéphane a voulu connecter les sportifs des Alpes-Maritimes, lui a effectué son marathon sur son tapis de course, moi sur mon balcon ».

D’autres coureurs les ont accompagnés dimanche dernier, sur une une heure ou deux. Comme Yohan Montarnal, le voisin du dessous de Gladys, qui a couru un semi-marathon. Pour tenir le coup, Gladys a été supportée pendant ses 7 033 tours d’un balcon de 6 mètres de long par son mari et son petit garçon de 5 ans. Elle a finalement bouclé son marathon, le premier de sa vie, en 5h10’01’’. « J’aime la course en montagne, mais pas du tout courir sur route. Je pensais ne jamais faire de marathon de ma vie. Finalement, je suis contente de l’avoir fait, même si ça donne un peu le tournis. Ça me permet de rester en condition et ça me donne de la confiance pour la suite car mon prochain objectif c’est de faire un marathon en montagne. Et, plus jeune, je faisais des courses de pirogue polynésienne sur 55km, donc j’avais connu pire comme effort ».

Si le rendez-vous est reprogrammé, la Saint-Jeannoise ne retentera certainement pas l’expérience pour autant. « C’était plus pour le fun. A moins que le confinement ne se prolonge trop »


Voir en ligne : Nice Matin

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?