Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Athlétisme » Ladji Doucouré : « Faire descendre le chrono »

Ladji Doucouré : « Faire descendre le chrono »

D 18 juillet 2008     H 06:52     C 0 messages


agrandir

Malgré des chronos décevants cet été, Ladji Doucouré ne se montre pas inquiet en vue des Jeux. Le champion du monde 2005 s’estime en progrès et veut le démontrer à Saint-Denis, vendredi, lors du meeting Golden League.




Ladji, vous êtes encore loin de votre meilleur niveau. Que devez-vous améliorer pour pouvoir lutter avec les meilleurs du moment ?

Il faut que je fasse un bon départ comme à Rome et que j’évite de faire des fautes sur les premières haies, celles qui te permettent de prendre de la vitesse. En fin de course, quand tu fais des fautes, tu es lancé donc ça va mais en début de course, c’est dur de relancer. Surtout qu’il y a des avions à côté.

L’objectif pour vendredi soir est-il donc plus de faire une course techniquement propre ou un bon chrono ?

La technique commence à rentrer, à bien revenir. Il ne faut pas que je rebascule dans des mauvaises courses techniques, il faut que je lâche les chevaux, que je sois plus agressif sur les haies. Je dois enlever l’option « passif » au-dessus des haies comme j’ai pu le faire volontairement ces derniers temps. J’ai fait des courses pour ne pas faire de grosses fautes, pour ne pas me blesser car je n’étais pas techniquement au point. J’ai levé le pied même si c’était dur. Des fois, il faut accepter de reculer pour mieux avancer, c’est ce que j’ai fait.

C’est pour cela que vous n’êtes pas inquiet de vos performances…

Oui. Il faut que les choses se remettent, je dois remettre les pièces du puzzle en ordre. Si tu places des morceaux partout, à droite, à gauche, tu ne finis pas ton puzzle. Il faut aller doucement, prendre son temps. Je sais que je vais bien, je termine mes courses sans être fatigué. Le travail physique de cet hiver paye. Maintenant, il faut que je mette de la vitesse gestuelle. Mais pour cela, il fallait que je puisse enchaîner les courses. Je n’étais pas prêt à ça, aujourd’hui je le suis. Je peux accélérer et être plus précis dans mes mouvements sur le plan technique. C’est ce que je veux faire aujourd’hui.

Quel sera votre objectif chronométrique ?

Faire mieux que 13"51. Tout simplement.

Dans le cas contraire, envisagez-vous de ne pas aller à Pékin ?

Non, j’irai aux Championnats de France et après on verra. Avec Renaud (Ndlr : Longuèvre, son entraîneur), c’est là qu’on décidera. Mais je ne pense pas à ça. J’ai fait beaucoup de progrès par rapport à ce que je faisais il y a quelque temps.

Faire plus de 13"51 serait une cruelle déception…

Cela dépendra de la manière. Mais je ne viens pas pour faire 13"50. Je viens pour faire descendre le chrono. Au moins à 13"35.

Le fait d’être en retard chronométriquement change-t-il quelque chose dans votre façon de travailler à l’entraînement ?

Non, avec Renaud, on est resté concentré sur ce qu’on avait décidé de faire. On fait quelques réglages. On attend les courses en espérant que ça aille mieux. Une fois les championnats de France passés, on pourra refaire de grosses séances. Pour l’instant, on ne peut pas car le temps est compté.

La présence de Dayron Robles dans la course est-elle une motivation supplémentaire ?

Non, pas du tout. C’est comme dans les autres courses. Il est là et il y a d’autres coureurs aussi. Robles ici, Robles à Sotteville ou Robles aux Jeux, c’est le même gars. Heureusement, on ne court pas avec des étiquettes. On essaie tous de se « fighter ».

Sentez-vous la pression monter à l’approche des Jeux ?

Non, pas du tout. Elle sera là au moment des Championnats de France. La pression, de toute façon, je sais ce que c’est. Je fais du sport pour me faire plaisir d’abord. Et maintenant, avec la domination actuelle de Robles, personne ne m’attend.

Courir à Paris, cela représente-t-il quelque chose de particulier pour vous ?

Beaucoup. C’est le plus gros meeting français, il y a beaucoup de spectateurs. C’est l’occasion de faire plaisir aux gens et à soi-même.

* Propos recueillis par Emmanuel Quintin


Voir en ligne : Sport 24

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?