Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Athlétisme » Manuela Montebrun sur sa lancée

Manuela Montebrun sur sa lancée

D 12 août 2005     H 10:03     C 0 messages


agrandir

L’athlétisme aussi possède ses classements aux points, depuis trois ans. Comme l’ATP ou la WTA en tennis. Un genre de bilan à l’endurance. Manuela Montebrun pointe ainsi en quatrième position mondiale du lancer de marteau féminin, derrière Olga Kuzenkova ,la championne olympique d’Athènes 2004, Kamila Skolomowska, la championne olympique de Sydney 2000, et Yipsi Moreno, la double championne du monde en titre.



Déception

Est-ce à dire que l’ancienne footballeuse de Bais ne pèse pas lourd pour le podium à Helsinki ? La discrète française ne possède qu’une médaille de bronze. Celle acquise aux mondiaux de Paris, qui sembla même une déception, car 2003 fut l’année de l’éclosion internationale de la mayennaise, autodéfinie comme une fausse calme et une vraie nerveuse ; probable explication de sa fébrilité en finale mondiale. On la vit paniquée devant la tribune où avaient pris place sa famille et les supporters aux couleurs du stade de Laval.

Paris voulait de l’or ou rien. Manuela craqua. L’an passé à Athènes, elle ne parvint pas à se qualifier pour la finale. Sans l’excuse de son jeune âge comme à Sydney, où elle n’avait que vingt ans. Le contrecoup de cette saison 2003 où l’on attendait trop d’elle ? Après un recul en 2004, la française a retrouvé son rang en 2005. En expédiant le boulet à 74,66 m lors du meeting de Zagreb (Croatie), l’employée du ministère de la Défense a contre-attaqué à temps car les tablettes de statistiques ont bougé cet été : une nouvelle venue, la russe Tatyana Lysenko, 21 ans, débarquée de Rostov, n’a pas attendu l’expérience de l’âge pour battre le record du monde, plantant l’engin à 77,06 m le 15 juillet à Moscou. Avec aussi Volha Tsander, qui a porté le record biélorusse à 76,66 m, le trio de tête du classement aux points voit débarquer une concurrence aux dents longues.

Effet « toupie »

« Inutile de comparer aux années antérieures, ni de se baser sur le classement aux points, même s’il dénote ma régularité à plus de 72 mètres », explique Manuela, seule représentante des lanceurs tricolores en Finlande. Elle admet : « Cette année, les médailles seront bien plus difficiles à atteindre. Nous sommes 10 femmes à plus de 73 m. J’attribue cela à la relative nouveauté de la discipline. Le côté ludique va attirer de plus en plus de filles ». Une athlète longiligne, possédant une belle envergure de bras, peut parfaitement réussir dans ce lancer où l’essentiel est de rechercher un effet « toupie ». Pour les enfants des écoles d’athlé, le marteau est très amusant. Encore faut-il posséder des cages sécurisées : on voit encore beaucoup de municipalités qui laissent des plateaux sans filet.

Manuela a découvert la cage d’Helsinki : « Un plateau rugueux qui supporte assez bien la pluie. On peut même glisser un peu pour tourner vite ». Elle possède cette rapidité essentielle. « Elle a lancé à 83 m le marteau de 3 kg que l’on utilise à l’entraînement pour travailler la vitesse gestuelle. J’estime qu’elle devrait lancer à 76 m celui de 4 kg », juge un entraîneur. Réponse ce soir.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rechercher


Actu. Marathons


Actu. Athlétisme


Actu. Santé & Conseils


Vidéo


les plus lus