Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Marathons » Marathon Metz-Mirabelle : La dernière ligne droite

Marathon Metz-Mirabelle : La dernière ligne droite

D 3 octobre 2013     H 08:37     C 0 messages


agrandir

A douze jours du coup de feu, la quatrième édition du marathon Metz-Mirabelle a été officiellement lancée, hier, dans les locaux de la société Haganis. Gros plan sur les nouveautés.




- Le parcours

Marronnier des organisateurs depuis le lancement du marathon Metz-Mirabelle en 2010, le parcours a encore bougé cette année. « Nous l’avons voulu plus roulant, moins éprouvant sur la fin et avec des difficultés regroupées sur le début de course », tentait de synthétiser Dominique Boussat, directeur de la manifestation. Après un passage de sept kilomètres dans le centre-ville, les coureurs fileront donc vers Marly, Pouilly et Fleury, où ils atteindront la mi-course. Le retour se fera par Augny et l’ancienne Base Aérienne 128 avant d’arriver par Montigny-lès-Metz, où ce sera (presque) tout droit jusqu’à la Place de la République.

- Le relais

« Succès considérable » l’année dernière avec 200 équipes de quatre athlètes inscrites, le marathon-relais est de retour. Avec une liste d’inscriptions agrandie d’abord à 300, puis définitivement clôturée à 350, les organisateurs pourront donc compter sur quelque 1400 coureurs en plus. « 350, c’est le grand maximum qu’on pourra accueillir pour des raisons d’organisation », souffle Boussat. Les passages de relais se feront devant le Centre-Pompidou, à la salle polyvalente de Fleury puis à l’entrée de la Base Aérienne 128, à Augny.

- Le marathon de la paix

Il l’a dit et répété plusieurs fois. L’initiative « personnelle et non pas en tant qu’adjoint des sports de la Ville de Metz » menée par Belkhir Belhaddad est sur de bons rails. Après des voyages en Israël et en Palestine, le Messin a garanti, hier, l’inscription d’un relais de la paix entre quatre athlètes de ces deux pays en conflit. Les coureurs palestiniens, originaires de Ramala, et les coureurs israéliens, de Tel-Aviv et Karmiel, s’entraînent d’ailleurs déjà ensemble et mettront le cap sur Metz le 9 octobre prochain.

- Les favoris

Vainqueur en 2012, le Kényan Mark Tanui, recordman de l’épreuve en 2h12’29", viendra défendre son titre acquis sous la pluie. Face à lui, ils seront trois coureurs des Hauts-Plateaux à découvrir Metz et ses paysages. Stephen Chepkopol, deuxième du difficile marathon de Beyrouth, sera un candidat à prendre très au sérieux.

- Championnats de France

Dans quelques jours, le marathon Metz-Mirabelle accueillera les championnats de France police. Une sorte de répétition générale avant 2014 et les championnats de France de la spécialité. « Organiser un National, ça compte, explique d’ailleurs Hakim Bagy, l’un des deux parrains de l’épreuve au côté de Bouabdellah Tahri. C’est la preuve du sérieux de Metz et de la reconnaissance de la Fédération ».


Voir en ligne : Le Républicain Lorrain

Sur le même sujet

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?