Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Athlétisme » Stéphane Diagana : « La relève est là »

Stéphane Diagana : « La relève est là »

D 8 mars 2006     H 15:29     C 0 messages


agrandir

Pendant plus d’une heure, Stéphane Diagana, a répondu en direct à vos questions sur Sport24.com. Extraits de réponses sur sa carrière, son regard sur l’actualité et l’avenir de l’athlétisme français.




La France souffre d’un manque de représentation dans les plus hautes instances sportives, notamment d’anciens sportifs, pour y remédier pensez-vous vous investir dans ce genre d’organisation ?

C’est un constat qui reflète bien la réalité. Je suis dans la commission des athlètes à l’IAAF et à l’AMA. Je pense m’investir plus si j’en ai les opportunités pour le développement du sport.

Pourquoi avoir refusé la direction des équipes de France lorsque l’on vous l’a proposé ?

Car je pensais que je pouvais être utile différemment à la Fédé. Que c’était trop tôt par rapport à mes affinités avec les membres de l’équipe de France et que j’avais aussi d’autres projets en dehors de l’athlé.

Bonjour, j’ai appris que tu as fait une école de commerce. Est ce que tu envisages une reconversion dans le business prochainement ?

Pourquoi pas ? J’ai des projets de création d’entreprises car ça ressemble au parcours sportif. Il faut essayer, j’aime bien ce côté aventure que j’ai connu dans le sport.

Marathon contre sprint

Dimanche votre beau chrono (certes pas en dessous d’1h20 espérée) était-il un temps en vue d’une réelle et sérieuse prépa pour le marathon de Paris, ou une simple perf ? Bravo pour votre carrière et vos encouragements le soir dans le bois de Vincennes.

Je ne prépare pas le marathon de Paris car je vais faire un relais dans ce marathon pour l’association Mécénat Chirurgie Cardiaque mais je vais faire celui de Londres. J’espérais passer en dessous des 1h20 mais je suis parti trop vite.

Quel était le petit plus que tu avais qui faisait que tu sortais du lot ?

Avec du recul, c’était la passion en fait. Mon plus grand don c’était d’être passionné, je ne comptais pas les heures et après on arrive à tirer 100 % de son potentiel. La passion c’est apprendre, se remettre en question et se reconstruire après les moments difficiles. Ca été le fil conducteur avec le plaisir.

Souffres-tu plus dans la dernière ligne droite d’un 400 m haies ou dans le dernier kilomètre d’un marathon ?

Je souffre plus dans le 400 m car c’est plus violent, on sent que physiquement il n’y a plus rien. Le marathon, il reste toujours quelques forces.

Regard sur l’actualité

Crois-tu encore que l athlétisme est un sport "propre" ? Si oui comment expliques-tu l’amélioration constante des performances si ce n’est grâce au dopage car l’entraînement et le corps humain ont ses limites alors que les chronos non

L’homme évolue et aujourd’hui la taille moyenne pour un homme de 20 ans n’est pas la même qu’il y a 20 ans. Le sport est récent aussi finalement. Par exemple, pour les femmes c’est une discipline nouvelle et c’est normal que ça évolue. Pour les hommes, il y a une évolution possible en raison de l’évolution des gabarits. Il faut garder à l’esprit ce concept. Après, ça vient de plusieurs facteurs comme l’alimentation, le développement. Mais bien sur, il faut lutter contre le dopage et qu’il y en ait de moins en moins.

Quelles sont pour vous les raisons de la défaite de Paris 2012 ? Percevez-vous cette défaite comme une injustice et pourquoi ?

Les raisons sont multiples, il faut les classer par ordre d’importance. On a supposé que le CIO avait évolué dans son fonctionnement et en fait on a anticipé les choses. On a fait un dossier qui collait aux nouvelles données mais pour certains membres ce n’était pas encore intégré. Se retrouver favoris de la commission d’évaluation ne nous a pas servi. Oui, c’est injuste car on a joué le jeu des fédérations internationales en organisant la coupe du Monde et les championnats du Monde. On a fait preuve de compétence et on n’est pas récompensé. Si on veut le refaire, il faudra mieux comprendre les logiques de décisions.

Comment as tu perçu les événements des banlieues à la fin de l’année dernière ?

J’étais à New York à ce moment là, c’était très amplifié là-bas. Après quand je suis rentré, ce ne fut pas une surprise. J’ai vécu 10 ans en banlieue je sais ce que c’est que cet univers. Et depuis ça n’a pas évolué. Je ne cautionne pas ce genre d’actes mais il faut faire quelque chose maintenant au niveau des pouvoirs publics.

Des jeux olympiques d’hiver qui viennent de se terminer, quel est ton meilleur souvenir ?

La descente d’Antoine Dénériaz ! Je suis tombé dessus par hasard, c’était un grand moment de frisson. C’est exceptionnel ce qu’il a fait ! J’étais impressionné.

Les journalistes sportifs connaissent-ils bien l’athlétisme et parlent-ils en bien ?

Plus ou moins ! Comme de partout ! Après on ne connaît pas tous les sports. Moi si on me met sur le patinage je serais mal ! Après tout dépend des angles choisis qui ne correspondent pas à toutes les attentes.

L’avenir de l’athlétisme français

Quels sont selon toi nos chances de médailles en athlétisme pour les JO de 2008 ?

On attendra des athlètes comme Christine Arron si tout se passe bien, Ladji Doucouré, Eunice Barber avec son expérience, Medhi Baala, Romain Mesnil ou encore Vanessa Boslak, Ronald Pognon aussi. Pour certains, il faudra gérer le physique, d’autres le mental, d’autres l’approche d’un grand évènement.

Lors des championnats d’Europe de cet été, penses-tu que la France peut ressortir meilleure nation européenne ?

Je ne pense pas. La Russie, chez les femmes, sera devant. Mais qu’on soit dans les 3 si on compte les podiums et les places de finalistes, c’est possible. Ca va se jouer à la couleur du métal !

Pour vous, aujourd’hui, quel athlète représente le mieux l’athlétisme français ?

Ladji Doucouré et Christine Arron sont ceux que l’on suit le plus actuellement. Ce ne sont pas des extravertis, ni refermés, ils sont naturels. Cela correspond bien à ce qu’attend une partie du public.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?