Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Athlétisme » Chpts d’Europe indoor : En rangs dispersés

Chpts d’Europe indoor : En rangs dispersés

D 5 mars 2009     H 07:50     C 0 messages


agrandir

En l’absence de nombreuses vedettes, les Championnats d’Europe de Turin ne manqueront tout de même pas d’intérêt. Notamment pour les Français qui auront de belles cartes à jouer avec notamment Ladji Doucouré et Teddy Tamgho.




Pour voir des stars de l’athlétisme cette année, il va falloir patienter un peu. Comme souvent ces dernières années, la saison indoor n’attire pas les meilleurs. Cet hiver n’échappe pas à la règle et les Championnats d’Europe de Turin, de vendredi à dimanche, n’auront pas le clinquant que l’on peut espérer d’un tel rendez-vous. Des champions olympiques comme Yelena Isinbayeva à la perche, Nelson Evora au triple saut, Andrey Silnov à la hauteur ou Christine Ohuruogu sur 400 m ont ainsi fait l’impasse sur ce déplacement.

Chambers en vedette principale

Qu’importe, les absents ont toujours tort et les athlètes qui ont fait le voyage dans le Piémont se disputeront tout de même des titres internationaux, ce qui n’est pas négligeable. La principale attraction de ces trois jours de compétition sera sans conteste Dwain Chambers. Vice-champion du monde indoor du 60 m l’an dernier mais exclu des Jeux Olympiques par le Comité olympique britannique, le sprinter repenti (il a été pris dans le scandale BALCO) a reçu l’autorisation de s’aligner à Turin. Et même s’il a encore de farouches opposants, tel Sebastian Coe, qui voudraient le voir hors du monde de l’athlétisme, le Londonien a reçu un soutien de poids. Le patron de l’athlétisme britannique, lui-même, a en effet déclaré qu’il était « temps de pardonner à Chambers ». « Cet homme a commis une faute, il a été condamné, il a exprimé ses remords. C’est la vie », souligne Charles van Commenee. Meilleur performer mondial de l’hiver avec deux chronos à 6"51, Chambers sera le grand favori du 60 m en compagnie de ses deux compatriotes Simeon Williamson (6"53) et Craig Pickering (6"57). Le jeune Christophe Lemaître (18 ans) trouvera l’occasion de se frotter au haut niveau et, pourquoi pas, d’améliorer sa meilleure performance en carrière (6"64 réalisés cet hiver).

Doucouré et Tamgho pour briller

La délégation française, qui n’échappe pas aux défections de ses têtes d’affiche (Baala, Djhone, Pognon, Arron, Hurtis, entre autres, sont absents pour diverses raisons), comptera sur son leader, Ladji Doucouré, et sa nouvelle perle, Teddy Tamgho. Débarrassé de tous les pépins physiques, qui lui ont empoisonné la vie depuis son titre mondial sur 110 m haies en 2005, le hurdler semble avoir retrouvé le chemin de sa meilleure forme. Crédité d’un meilleur chrono de 7"52 cet hiver (à un dixième de son record personnel), l’élève de Renaud Longuèvre a décroché le titre de champion de France il y a deux semaines à Liévin et a les moyens de lutter pour un podium avec le Russe Yevgeniy Borisov (7"45 cet hiver), le Néerlandais Gregory Sedoc (7"52) ou le Tchèque Petr Svoboda (7"55).

Au triple saut, Teddy Tamgho arrive lui avec ni plus ni moins que l’étiquette de favori. Certes, à 19 ans, le Parisien manque d’expérience. Mais avec 17,58 m cet hiver, il détient la meilleure performance mondiale de la saison (il compte même les deux meilleures marques de l’année !). En l’absence d’Evora et Idowu, les deux meilleurs spécialistes européens de la spécialité, médaillés d’or et d’argent à Pékin, le Français, qui avoue « attendre d’avoir quelqu’un qui va (me) pousser à aller très loin », a les cartes en mains pour s’imposer, même si l’Italien Fabrizio Donato, à domicile, aura son mot à dire (17,42 m cet hiver).

Pour le reste, on comptera surtout sur les hommes pour faire briller les couleurs tricolores. Car chez les femmes, hormis Teresa Nzola Meso Ba, la sélection française aura peu d’arguments à faire valoir et cherchera surtout à emmagasiner de l’expérience. Chez les hommes, même si les absents sont également nombreux, le clan français pourra s’appuyer sur quelques valeurs sûres : Romain Mesnil et Renaud Lavillenie (5,81 m cet hiver) à la perche, Salim Sdiri à la longueur, Bouabdellah Tahri en fond… De quoi espérer emporter quelques médailles dans les valises du retour.

- La délégation française

Messieurs
60 m : Christophe Lemaitre
400 m : Yannick Fonsat, Yoann Decimus
1500 m : Guillaume Erraud, Yohann Kowal
3000 m : Nourredine Smail, Bob Tahri, Mohamed Belabbas
60 m haies : Ladji Doucouré, Garfield Darien
Hauteur : Abdoulaye Diarra
Perche : Romain Mesnil, Renaud Lavillenie
Longueur : Salim Sdiri, Kafétien Gomis
Triple saut : Teddy Tamgho, Karl Taillepierre, Jules Lechanga
Poids : Yves Niaré, Gaëtan Bucki
Relais 4x400 m : Nicolas Fillon, Brice Panel, Ali Bounoua
Heptathlon : Franck Logel, Gael Querin

Dames
60 m : Ayodele Ikuesan, Lina Jacques-Sebastien
400 m : Thélia Sigere, Symphora Behi
3000 m : Elodie Olivares
60 m haies : Patricia Girard, Cindy Billaud
Triple saut : Teresa Nzola Meso Ba, Amy Zongo
Poids : Laurence Manfredi, Jessica Cerival
Pentathlon : Antoinette Nana Djimou Ida


Voir en ligne : Sport 24

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?