Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Athlétisme » Golden League-Paris : Bolt impérial, Bekele mate Lagat à Saint-Denis

Golden League-Paris : Bolt impérial, Bekele mate Lagat à Saint-Denis

D 18 juillet 2009     H 10:22     C 0 messages


agrandir

Le Jamaïcain Usain Bolt a signé vendredi, au meeting d’athlétisme de Saint-Denis, sa meilleure performance de la saison sur 100 m en 9"79 sur la piste du Stade de France.




A un mois des championnats du monde qui se tiendront du 15 au 23 août à Berlin, le triple champion olympique de Pékin, où il s’était imposé sur 100, 200, et 4x100 m, a devancé le coureur d’Antigua Daniel Beiley et un autre Jamaïcain, Yohan Blake. Auparavant, l’Ethiopien Kenenisa Bekele n’avait connu aucune difficulté pour s’imposer sur le 3000 m et rester ainsi en course pour le jackpot de la Golden League. Le double champion olympique des 5000 et 10000 mètres à Pékin a dominé sans problème son rival américain Bernard Lagat et reste en course pour décrocher le million de dollars promis au vainqueur de six étapes de la Golden League.

"Les conditions étaient difficiles, il y avait beaucoup de vent. Je suis content de rester en course (pour le jackpot). C’était ma dernière course avant les championnats du monde", a indiqué l’Ethiopien, qui a battu son rival, champion du monde du 5000 m, en 7’28"64 contre 7’33"15 à l’Américain. Vice-champion olympique surprise sur 3000 m steeple à Pékin, le Français Mahiedine Mekhissi-Benabbab a signé sa première victoire au Stade de France sur sa distance de prédilection, en devançant l’Ethiopien Ezekiel Kemboi, ancien champion olympique, et le Finlandais Jukka Keskisalo.

Doucouré déçoit

Sur le 400 m femmes, Sanya Richards, médaillée de bronze sur la distance aux Jeux olympiques de Pékin et elle aussi en course pour le jackpot, s’est imposée sans aucun problème, vêtue d’un maillot jaune portant le slogan de l’association du cycliste Lance Armstrong pour la lutte contre le cancer. "Je suis très honorée d’avoir été choisie par Lance Armstrong pour soutenir ’Live Strong’. C’était bien de porter le maillot jaune en France", a commenté l’Américaine. Ladji Doucouré, champion du monde du 110 m haies en 2005, n’a pas caché sa déception après avoir terminé huitième de sa course, bien loin des ambitions qu’il affiche pour les championnats du monde de Berlin.

"J’ai fait une course de m... J’ai cru qu’il y avait un faux départ, j’ai cru qu’ils allaient rappeler et ils ne rappellent pas. Ça me fausse ma course. Quand j’arrive devant la haie, je perds de la vitesse", a-t-il dit. "C’est frustrant de faire des choses comme ça surtout à Paris, quand tu as envie de faire des choses super devant tout le monde". Dans ce 110 m haies remporté par l’Américain Dexter Faulk en 13"14 devant le Jamaïcain Dwight Thomas (13"30), le jeune Français Garfield Darien s’est hissé sur le podium en réalisant, avec un temps de 13"39, la meilleure performance de sa carrière. "Battre Doucouré pour la première fois, c’est vrai que c’est un peu spécial mais j’espère que lui retrouvera son meilleur niveau", a dit le hurdleur tout juste sorti des juniors. "Ça promet de belles choses pour la suite. Je savais que c’était une grosse course qu’il me fallait pour sortir un chrono".

Lavillenie satisfait

Leslie Djhone était lui aussi satisfait de sa troisième place sur le 400 m remporté par l’Américain Jeremy Wariner, champion olympique à Athènes et médaillé d’argent à Pékin. Le Français, champion du monde avec le relais français du 4x400 m en 2003, a terminé sur les talons du Bahaméen Christopher Brown, ce qu’il considère être de bon augure. "J’étais un peu à la ramasse à la sortie du virage. Je sors en sixième position et je finis sur les fesses de Christopher Brown. Je me suis mêlé à la bagarre, ce qui n’était pas le cas ces deux ou trois dernières années", a dit le Français.

Les concours de perche ont été remportés sans surprise par la Russe Elena Isinbayeva, détentrice du record du monde avec une barre de 5,05 m mais qui s’est contentée d’un saut à 4,65 m, et le Français Renaud Lavillenie, qui a franchi 5,70 m. "Malheureusement, les conditions n’étaient pas favorables pour que je saute haut. Battre le champion olympique (Steve Hooker) à Reims, puis gagner au Stade de France, ça donne confiance mais attention je ne suis pas imbattable. Il faudra l’être le Jour J aux championnats du monde", a dit le meilleur perchiste français de la saison.


Voir en ligne : Yahoo

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?