Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Marathons » La Route du Louvre a encore rendu une copie pleine de promesses

La Route du Louvre a encore rendu une copie pleine de promesses

D 15 mai 2007     H 11:57     C 0 messages


agrandir

La réussite de la première édition de la Route du Louvre ne sera donc pas restée sans lendemain. Dimanche, ils étaient ainsi près de dix mille à emprunter les chemins de la région pour l’acte 2 de cette manifestation sportive, populaire et festive bien partie pour s’inscrire dans la durée.



L’édition 2007 à peine terminée, Philippe Lamblin, le président de la Ligue, avait déjà le regard tourné vers l’avenir : « Je suis désormais intimement convaincu que l’on répond, avec cette épreuve, à une attente forte, insiste-t-il. Bien sûr, nous ne sommes pas encore parfaits, nous avons des choses à améliorer, mais j’ai quand même le sentiment que l’essai a été transformé ».

Ferveur populaire

La forte mobilisation de la population pour les différentes épreuves, et notamment pour les randonnées, a encore frappé les esprits : « Suite aux quelques critiques reçues l’an passé, on avait fait en sorte, cette fois, de soigner les randonneurs. Ils ont eu droit à un bel accueil sur le site d’arrivée. On va continuer dans ce sens, assure-t-il. Nous sommes d’ailleurs demandeurs de réactions des gens que ce soit sur les points positifs ou sur les points négatifs ». Engagé sur le marathon qu’il acheva en 3h46’, Jean-François Caron, le maire de Loos-en-Gohelle, a, lui aussi, été marqué par la ferveur populaire qui pousse les concurrents à repousser leurs limites et qui fait, à son sens, l’originalité de l’épreuve.

Un rendez-vous particulier qui a commencé à séduire, cette année, des coureurs venus de plusieurs régions de France, mais aussi d’Angleterre et d’Allemagne : « Il y a des pistes à explorer de ce côté-là, poursuit Philippe Lamblin. On doit donner une dimension nationale et internationale encore plus forte, ça passe par les informations en anglais sur notre site, mais aussi par de la communication auprès notamment des villes jumelées avec celles traversées au cours de l’épreuve ». Également très heureux d’avoir vu un enfant du pays, Stéphane Chopin, remporter le marathon, l’homme affirme qu’il se penchera sur le volet sportif des prochaines éditions : « Il est évident que si l’on veut faire des chronos, il faudra, de temps en temps, aller de Lens à Lille », préconise-t-il.

Stéphane Chopin, le sociétaire des Coureurs de fond du Cateau, ne s’est, lui, pas posé la question. Et c’est d’ailleurs dans la côte à Loos que ce cannibale des courses hors stade a mijoté sa victoire en 2h22’31", laissant le Kényan Micah Kiprotich et le Congolais du LMA, Willy Kalombo, sur leur faim. Pour la troisième édition, en mai 2008, le virtuose régional du bitume aura, sans doute, affaire à une opposition encore plus relevée. Philippe Lamblin ne sera certes pas un candidat à sa succession, mais le président de la Ligue espère bien pouvoir, à son tour, goûter l’événement de l’intérieur. Rendez-vous est pris !


Voir en ligne : La Voix des Sports

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rechercher


Actu. Marathons


Actu. Athlétisme


Actu. Santé & Conseils


Vidéo


les plus lus