Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Athlétisme » Ladji Doucouré retrouve à Rome le chemin vers Pékin

Ladji Doucouré retrouve à Rome le chemin vers Pékin


Publié le dimanche 13 juillet 2008 à 08h42min

agrandir

A moins d’un mois des Jeux olympiques de Pékin, Ladji Doucouré a le sentiment de revenir sur les rails du haut niveau après son meilleur chrono de la saison (13"50) vendredi soir au meeting Golden League de Rome.




En Italie, le champion du monde 2005 du 110 mètres haies a éprouvé le sentiment "agréable de revenir avec les meilleurs". Il dit "avoir retrouvé le sourire" après une course malgré tout terminée à la cinquième place en faisant tomber cinq haies.

"Mais le chrono est de bonne augure. Désormais, je dois m’appliquer à mieux engager les épaules. Alors le chrono va tomber à 13"20 voire 13"10", a-t-il déclaré samedi à Reuters.

"Depuis trois semaines, j’étais dans le bricolage, à 80% de mes capacités. Là, je reviens dans le haut niveau sur les basques des meilleurs", s’est-il réjoui.

A Rome, Ladji Doucouré, 25 ans, a surtout retrouvé un enchaînement départ et première haie de qualité.

"Depuis 2006, je n’en avais pas fait un aussi bon. D’ailleurs, je me suis tellement surpris que je fais une faute sur la seconde haie", a-t-il expliqué.

Son traumatisme au genou gauche en janvier est désormais rangé au rayon des vieux souvenirs.

Dispensé de réaliser le minima de qualification en 13"43, Ladji Doucouré n’est pas encore certain d’accepter cette sélection automatique pour les Jeux. Il se donne quatre courses pour se prouver qu’il la mérite.

LE PASSÉ, SOURCE D’ESPOIR

Il se calera d’abord vendredi dans les starting-blocks du Stade de France pour la quatrième étape de la Golden League, "avec l’envie d’être proche des 13"20, surtout ne pas avoir l’impression d’être largué par les meilleurs".

Puis viendront les trois courses des championnats de France à Albi du 24 au 26 juillet.

"Si je ne cours pas en dessous des 13"43, je partirai en vacances. Si je ne vaux pas ce chrono à trois semaines d’entrer en lice à Pékin, cela ne vaudra pas la peine d’y aller", a-t-il prévenu.

Si les 30 haies albigeoises se franchissent bien, le hurdleur de Viry pourrait ajouter une cinquième et dernière course pré-olympique à son programme, au meeting Herculis de Monaco le 29 juillet.

La veille de la réunion romaine, Ladji Doucouré a déclaré "ne pas vouloir baisser les bras et ne pas non plus (se) voiler la face". "Sinon cela ne serait pas moi", a-t-il dit.

Freiné par de multiples pépins physiques depuis septembre 2005, le hurdleur n’est jamais revenu à son meilleur niveau illustré par son meilleur chrono en 12"97 en août 2005.

Désormais, le champion du monde avoue "jouer avec le passé, (son) principal atout".

"Avant Athènes, je n’étais pas non plus dans une forme éblouissante et pourtant je suis en finale", a-t-il rappelé.

Les délais raccourcis pour revenir à son meilleur niveau, Ladji Doucouré connaît : un claquage à la cuisse droite en mai 2004 avant les Jeux d’Athènes en août ; une contusion au gros orteil en juillet 2005 un mois avant les championnats du monde à Göteborg.

De ce passé, le hurdleur veut donc se servir pour évacuer les moindres doutes.

"Aujourd’hui, je me sens vraiment capable de courir en 13 secondes. Je veux tenter ma chance jusqu’au bout. Je fais un sport à haut risque. A l’arrivée, cela finira peut-être par jouer en ma faveur. Qui sait ce qu’il va se passer aux Jeux ?"


Voir en ligne : Le Point

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?