Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Marathons » Marathon de Buenos Aires : Succès pour Saina Emmanuel Kipkemboi et Vivian (...)

Marathon de Buenos Aires : Succès pour Saina Emmanuel Kipkemboi et Vivian Jerono Kiplagat

D 27 septembre 2018     H 21:42     C 0 messages


agrandir

Pour ses débuts sur marathon, le jeune Kényan Saina Emmanuel Kipkemboi a tout simplement signé le record de l’épreuve, mais aussi le meilleur temps réalisé lors d’un marathon couru en Amérique du Sud.

- Résultats 2018 Marathon


Passée inaperçue une semaine après l’énorme record du monde d’Eliud Kipchoge au marathon de Berlin, la performance réalisée dimanche 23 septembre par son compatriote Saina Kipkemboi est pourtant impressionnante. Le jeune coureur de 26 ans s’est en effet imposé lors de la 34ème édition du marathon de Buenos Aires (Argentine) en 2h05’20". Un chrono qui lui permet de décrocher le record de la course, mais aussi de devenir l’homme le plus rapide lors d’un marathon couru sur le continent sud-américain.

Pour remporter cette épreuve labellisée bronze par l’IAAF (Fédération internationale d’athlétisme), Kipkemboi a dû se débarrasser d’un autre kényan, Barnabas Kiptum, vainqueur de l’édition 2017 en 2h09’46". Déjà en tête après les cinq premiers kilomètres bouclés en 14’48", les deux hommes ont poursuivi leur domination de concert, effaçant 10 km en 29’54", 15 km en 44’53", 20 km en 1h00’27" puis le semi-marathon en 1h02’52". Toujours au coude à coude après 25 km (1h15’28"), le duo se séparait finalement au 30ème kilomètre où Saina Kipkemboi s’offrait six secondes d’avance (1h29’37").

Débuts réussis sur la distance

En confiance, le leader de la course intensifiait son effort pour terminer en negative split, réalisant la deuxième portion du marathon en 1h02’29" (1h43’49" aux 35 km puis 1h58’47" aux 40 km). Son poursuivant était relégué à quatre minutes, terminant en 2h09’19". Le podium était complété par le péruvien Pacheco Cristhian qui franchissait la ligne d’arrivée en 2h11’19".

Saina Kipkemboi obtenait une victoire d’autant plus surprenante qu’il ne faisait pas partie des favoris au départ de l’épreuve, et qu’il effectuait en outre ses débuts sur cette distance. Avant cela, son unique référence internationale était une deuxième place lors du semi-marathon de Berkane (Maroc), au mois d’avril dernier, en 1h02’03".

Le jeune kényan s’invite désormais à la table des meilleurs marathoniens, puisque son chrono lui permet de se glisser parmi les dix meilleures performances de l’année. Il s’agit également de la quatrième victoire la plus rapide en 2018 : Eliud Kipchoge s’étant imposé en 2h01’39" à Berlin et en 2h04’17" à Londres, tandis que l’éthiopien Mosinet Geremew avait remporté en janvier le marathon de Dubaï en 2h04’00" (sept coureurs avaient couru sous les 2h05’00" ce jour-là).

Chez les dames, la victoire revenait à la kényane Vivian Jerono Kiplagat qui en terminait en 2h29’03". Elle précédait sa compatriote Jerotich Leh, 2ème en 2h32’57" et l’éthiopienne Bosho Amelework Fikad, 3ème en 2h34’56".

Alors que les performances s’enchaînent et que la planète marathon s’affole, tous les regards se tournent maintenant vers le rendez-vous de Chicago dimanche 07 octobre. Une course lors de laquelle s’affronteront l’Américain Galen Rupp et le Britannique Mo Farah, anciens partenaires d’entraînements. Après une belle troisième place en avril dernier lors du marathon de Londres, avec un chrono de 2h06’21", Farah espère détrôner Rupp, vainqueur quant à lui du marathon de Prague au mois de mai en 2h06’07", mais également tenant du titre à Chicago.

* Article publié par Stéphane Cugnier


Voir en ligne : Ouest France

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rechercher

Actu. Marathons


Actu. Athlétisme


Actu. Santé & Conseils


Vidéo


les plus lus