Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Marathons » Marathon des Oasis (J-6) : Le sud tunisien en ébullition

Marathon des Oasis (J-6) : Le sud tunisien en ébullition

D 16 novembre 2005     H 17:36     C 0 messages


agrandir

Plus que six jours pour les trois coups de la 1ère édition du marathon des Oasis, notre marathon ès-sable à nous, pour être enfin dans la lignée des nations qui ont pris les devants.




Rien qu’à voir comment Azdine Ben Yacoub et sa dream team d’organisateurs s’activent pour allécher les « runners des dunes », on comprend la portée du message et on est sûr que la réussite sera au rendez-vous.

Suivez le guide

Cette 1ère édition du marathon des Oasis (du 20 au 27 novembre 2005) vous plongera, de Tozeur à Djerba, au cœur des trésors du Sud Tunisien. Et restera (nous en sommes certains) gravée dans la mémoire de toutes celles et de tous ceux qui la vivront. Pendant ces sept jours en bivouacs et dans différents magnifiques hôtels, toujours en harmonie avec la nature, et dans le plus grand respect de l’environnement, Azdine Ben Yacoub, enfant du sud tunisien, natif de l’île de Djerba, vous fera découvrir le bonheur des villages et des régions parcourus. Vous traverserez ainsi le superbe décor naturel choisi par Georges Lucas pour Star Wars.

Vous découvrirez Matmata, saisissant village de maisons troglodytes. Un cratère d’une dizaine de mètres sert de cour intérieure et dessert chaque pièce creusée dans la terre. Un déjeuner chez l’habitant est prévu mais, chut !...
Vous verrez aussi Techine, Ksar Ouled Soltane et Douiret, villages berbères. Tamazret et sa terre sèche. Sabria, village saharien encerclé par les dunes. Chenini, citadelle en ruines dominant la vallée. Plusieurs grottes abandonnées ou presque, creusées dans l’Oued et quelques hommes d’une grande richesse et noblesse humaines. Vous n’échapperez pas au Grand Erg Oriental qui déploie avec envie son sable fabuleux. Vous ne vous lasserez pas de Tataouine, étape incontournable pour la visite des souks. De la dune, Zemlet el Borma haute de 250 mètres. Du Chott el Djerid, "désert de sel", immense lac salé dont la blancheur éblouissante favorise les mirages.

De Tozeur, ville de poètes, capitale du pays des palmes, qui dispose d’une remarquable architecture de briques nues formant des motifs géométriques. Le tombeau d’Abou El Kacim Ach-Chabbi, grand poète lyrique tunisien du début de ce siècle, y repose. De Nefta, la ville aux vingt mosquées et aux cent marabouts, est célèbre pour sa tradition soufie. Vous profiterez d’une arrivée d’étape à Ksar Ghilane, la plus saharienne des oasis, ça ne se raconte pas, ça se vit, on y fera un inoubliable (c’est garanti) bivouac sous tente berbère ou à la belle étoile. On pourra même se baigner en plein désert, dans une source emplie d’eau chaude. Enfin, vous terminez en apothéose, lors de l’arrivée triomphale à Djerba comme au Dakar, pour les héros de la semaine, sur une des plus belles plages de l’île.

Remise des prix sur le podium final lors d’une journée qui scelle un voyage inoubliable. Et bien sûr, pour le succès escompté, il aura fallu la contribution de méga-intervenants, tels le « transporteur final » de la manifestation, la compagnie Tunisair, l’ONTT, les commissariats régionaux du Tourisme et du Sport, et bien d’autres... Que ceux que nous avons omis comprennent que c’est involontairement, mais l’essentiel est que le 27 novembre au soir, on dira, vive le sport, vive le marathon et surtout celui des Oasis, il nous aura permis de voir notre beau Sud Tunisien, à foulées de "runner".

Pour de plus amples informations sur cette course, consulter la rubrique "Agenda".

Sur le même sujet

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?