Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Athlétisme » Meeting de Lausanne : Liu Xiang toujours plus vite !

Meeting de Lausanne : Liu Xiang toujours plus vite !


Publié le mercredi 12 juillet 2006 à 13h23min

agrandir

Historique Liu Xiang ! Sur le 110 m haies du meeting de Lausanne, le chinois a balayé le record du monde de la spécialité, qu’il co-détenait avec Colin Jackson (12"91). En établissant un invraisemblable 12"88, Xiang s’impose comme le maître absolu des haies. Ladji Doucouré, pour sa part, rival numéro 1 du chinois depuis les JO d’Athènes, a buté sur la cinquième haie, terminant sa course à la septième place en 13"46. Marion Jones, Leslie Djhone, Michelle Perry, et surtout Xavier Carter ont également brillé au cours d’une soirée de folie !




Liu Xiang a littéralement plané au dessus des haies de Lausanne. A tel point que ce 11 juillet 2006 restera dans l’histoire de l’athlétisme, comme le jour où le record du monde du 110 m haies a été abaissé à 12"88, soit trois centièmes de moins que la précédente marque référence. Marque alors co-détenue par Colin Jackson (Stuttgart, le 20 août 1993) et... Liu Xiang, auteur du même temps, que l’on pensait alors indélébile, le 27 août 2004, lors de sa quête olympique athénienne.

Il est un peu moins de 21 heures, lorsque le chinois prend son envol, ce mardi soir, sur la même piste qui l’avait sacré trois ans plus tôt, dans l’anonymat général, recordman mondial junior en 13"12. Impérial de bout en bout, Xiang a su résister à Dominique Arnold. Sorti sans encombre de la dixième et dernière haie, il entame alors un rush de folie pour finalement vaincre l’américain. Et surtout s’installer sur le toit de sa discipline.

Xiang : "Fatigué, heureux, excité !"

D’abord incrédule face à sa performance, le champion olympique 2004, se rend alors compte de l’ampleur de celle-ci et se rue ivre de joie vers le chrono du stade afin de s’afficher devant une meute de photographes qui n’en demandaient pas tant. C’est un sourire béat qu’il arborera sur la plus haute marche du podium quelques instants plus tard, drapeau chinois brandi haut vers le ciel, applaudi par ses concurrents et acclamé par un connaisseur public suisse en délire pour l’occasion.

"Je n’avais jamais pensé que je pouvais battre le record du monde", avoue-t-il dans la zone mixte. "Je me sens très fatigué, très heureux et très excité. La Suisse me porte chance. J’aime la Suisse et tous les fans de Lausanne !" N’en jetez plus, à deux ans des JO de Pékin, où il fera figure de super-star sur comme en dehors des pistes, Liu Xiang s’est définitivement imposé, à 23 ans à peine, comme le meilleur hurdler de la planète.

Un statut d’autant plus impressionnant que la concurrence dans sa discipline est l’une des plus coriaces du monde de l’athlétisme. Jusqu’ici rival numéro 1 du tout frais recordman du monde, Ladji Doucouré, champion du monde en titre, a commis une faute à Lausanne, enfourchant la cinquième haie, et laissé Dominique Arnold mener la chasse derrière le chinois. Dans le rythme de ce dernier, l’américain a lui aussi frappé un grand coup, en terminant en 12"90, réalisant ainsi la deuxième marque de tous les temps, la première ayant donc été réalisée à peine deux centièmes de secondes auparavant ! Un scénario absolument invraisemblable qui donnait le la d’une soirée à tomber par terre.

La bombe Carter

Jugez plutôt : Marion Jones a confirmé son retour au premier plan en remportant son 100 mètres en moins de 11 secondes. Michelle Perry, elle, a réalisé la meilleure performance de la saison sur le 110 m haies (12"43). Janeth Jepkosgei fait de même sur le 800 m. Comme Yelena Isinbaeva à la perche (4,90 m), qui manquera sa tentative de record du monde à 5,02 m. Les français, toutes proportions gardées au regard de cette folle virée suisse, ont également brillé à Lausanne. A moins d’un mois des championnats d’Europe de Göteborg, Naman Keita, aligné dans la course B du 400 m haies l’a emportée sans difficultés, établissant le meilleur temps de sa saison (48"95). Même satisfaction du côté de Leslie Djhone, deuxième du 400 m dans le même temps que le vainqueur du jour, le jamaïcain, Jermaine Gonzales (44"91).

Chez les femmes, Eunice Barber a couru un bon 12"80 sur 100 m haies pour son retour au haut niveau et a confirmé qu’elle participerait bien à l’heptathlon et au concours du saut en longueur à Göteborg. Cerise sur le gâteau, Latifa Essarockh, deuxième de sa course, a pulvérisé le record de France du 1500 m en réalisant un très convaincant 4’00"50. Dans ce lot de performances de tout premier plan, il en est une, à l’exception bien entendu du coup de tonnerre établi par Liu Xiang, qui a retenu l’attention : celle de Xavier Carter, la nouvelle bombe du 200 m. Pourtant coincé dans son couloir 8, l’américain a affolé le chrono en achevant sa course en 19"63. A seulement 21 ans, l’universitaire, inconnu il y a un an, a tout simplement réalisé le deuxième temps de l’Histoire. Seul l’immense Michael Johnson et ses hallucinants 19"32 d’Atlanta en 1996 avaient fait mieux que lui. Tout simplement incroyable, comme le fut l’ensemble de cette soirée sortie d’un rêve. Et dire que le meeting de Lausanne ne fait même pas partie du calendrier de la Golden League...

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?