Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Marathons » Chpts d’Europe - Marche : Yohann Diniz conserve son titre du 50 (...)

Chpts d’Europe - Marche : Yohann Diniz conserve son titre du 50 km

D 30 juillet 2010     H 18:20     C 0 messages


agrandir

Le Français Yohann Diniz a conservé son titre continental du 50 km marche, en survolant l’épreuve de bout en bout lors de la 4 ème journée des Championnats d’Europe d’athlétisme, vendredi matin à Barcelone.




En 3 h 40 min 37 sec, pas très loin de son record national (3h38’45"), Diniz a nettement devancé le Polonais Grzegorz Sudol et le Russe Sergey Bakulin. Sur une base de 4 min 25/26 sec au km, le Champenois, à peine redescendu de la station pyrénéenne de Font-Romeu (Pyrénées-Orientales), toute proche, s’est échappé dès le départ, augmentant son avance avec une science de métronome.

Exprimant sa joie à l’arrivée par des bonds, les bras levés, Diniz a ainsi apporté une troisième médaille d’or au camp français après les victoires de Christophe Lemaitre, sur 100 m mercredi, et du décathlète Romain Barras, jeudi. Le tenant du titre, 32 ans, comptait déjà une avance de 53 secondes au 5 ème km sur un groupe comprenant notamment le champion olympique italien Alex Schwazer et le champion du monde russe Sergey Kirdyapkin.

Hilare

A mi-course, Diniz avait porté son avance à 1 min 44 sec. Et derrière, personne n’était capable de hausser la cadence. D’autant plus que Schwazer s’arrêtait aux toilettes une trentaine de secondes, avant de revenir sur le groupe des poursuivants réduit à trois unités. Puis Kyrdiapkin était décroché. Pris de crampes, Schwazer, médaillé d’argent sur 20 km mardi, abandonnait au 38 ème km, imité peu après par le champion du monde de Berlin 2009.

Même une chute, en heurtant le bord d’un trottoir en sortant d’un virage à droite, ne pouvait perturber la marche triomphale de Diniz, qui s’était révélé sous l’averse de Göteborg (Suède) il y a quatre ans. A Barcelone, un violent orage matinal avait bien détrempé le macadam, mais la pluie avait cessé au départ. Et c’est sous un soleil voilé, à l’ombre de marronniers, que Diniz pouvait savourer son exploit, hilare et dans une autre dimension.


Voir en ligne : Libération

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?