Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Athlétisme » JO 2004 : Athènes présente son dispositif de sécurité

JO 2004 : Athènes présente son dispositif de sécurité

D 24 mai 2004     H 13:12     C 0 messages


Des responsables de la sécurité d’une quarantaine de pays, ainsi que des représentants des 202 comités nationaux olympiques (CNO) présents aux Jeux d’Athènes et des parraineurs, sont attendus lundi dans la capitale grecque pour une conférence de trois jours destinée à présenter en détail le plan de sécurité des autorités grecques.



"Cette conférence nous donne la possibilité de présenter analytiquement l’ensemble de notre plan à tous les intéressés du monde dans le domaine de la sécurité et de l’échange d’information", a souligné le ministre de l’Ordre public, Georges Voulgarakis, dans un communiqué.

"Nous répétons là une expérience qui s’était tenue pour les Jeux de Sydney en mai 2000 et qui avait été très bien accueillie par les pays participants", a indiqué à l’AFP un responsable grec de sécurité, sous couvert d’anonymat.

Outre les responsables de sécurité des 202 CNO et des parraineurs, les chefs de la police et des renseignements des pays de l’Union européenne et des pays qui ont développé une coopération avec la Grèce en vue de la sécurité des Jeux, participeront à la conférence qui se tiendra à huis clos au siège du comité organisateur des Jeux (Athoc).

Athènes a formé en 2001 un conseil d’experts de sept pays (Allemagne, Australie, Espagne, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne et Israël) qui se réunit régulièrement. Les services russes, chinois participent également à l’échange d’informations, ainsi que les services des pays voisins de la Grèce (Albanie, Macédoine, Serbie-Monténégro, Bulgarie, Roumanie, Turquie).

Les ministres de la défense de Serbie-Monténégro, de Macédoine et de Roumanie ont à ce propos assuré dimanche, en marge d’une conférence régionale à Salonique (nord), leur homologue grec, Spilios Spiliotopoulos, qu’ils aideront la Grèce en matière d’informations en vue de la sécurité des JO, a indiqué l’agence grecque ANA.

La Grèce a aussi fait appel à l’Otan qui devrait apporter une assistance aérienne avec l’emploi d’Awacs, comme aux Jeux d’hiver de Salt Lake City en 2002, et maritime pour la surveillance et le contrôle des eaux grecques. Elle dépêchera également un bataillon spécialisé pour faire face à une attaque NRBC (nucléaire, radiologique, biologique, chimique), attendu le mois prochain à Athènes.

Les responsables grecs qui ont placé la sécurité comme priorité majeure des Jeux, avec notamment un budget considérable de près d’un milliard d’euros et le déploiement de 70.000 hommes, doivent présenter à la conférence "le plan opérationnel de la sécurité olympique" qui sera lancé le 1er juillet prochain.

Les sujets qui y seront développés toucheront "la protection des personnalités officiels (VIP), la sécurité des transports, celle des lieux d’hébergement, des questions spéciales du terrorisme international, et la gestion des informations", a précisé un communiqué du ministère de l’Ordre public.

Au dernier jour de la conférence, les participants visiteront trois installations olympiques : le village olympique, le complexe du stade olympique (OAKA), et le stade Panathénaïque dans le centre d’Athènes où se sont déroulés les premiers Jeux modernes de 1896.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rechercher

Actu. Marathons


Actu. Athlétisme


Actu. Santé & Conseils


Vidéo


les plus lus