Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Marathons » Marathon : Dunkerque porte vraiment bonheur à David Antoine

Marathon : Dunkerque porte vraiment bonheur à David Antoine

D 15 octobre 2007     H 12:42     C 0 messages


agrandir

Déjà sacré champion de France, à Dunkerque, en 2004, David Antoine a décroché sa troisième couronne nationale, hier, dans la cité de Jean-Bart en terminant troisième, et premier Français, d’un marathon remporté, en 2h15’38" par le Kényan Jackson Ronoh devant son compatriote John Ngeno.



Conscient qu’il aurait été dangereux de suivre le rythme imprégné par les Africains dans les premiers kilomètres, le Lorrain est resté sagement en position d’attente dans un deuxième groupe, rapidement restreint à cinq ou six unités, dans lequel figurait également le représentant des Coureurs de Fond du Cateau, Stéphane Chopin. Tandis que les deux Kényans jouaient au chat et à la souris pour la victoire finale, David Antoine et Stéphane Chopin en firent de même pour le titre de champion de France. Et dans les deux cas, c’est approximativement au trente-cinquième kilomètre que la situation se décanta. En tête de course, Jackson Ronoh, qui était censé faire le lièvre pour permettre à son camarade de battre le record de l’épreuve (2h15’14"), a finalement décidé de jouer sa carte personnelle et son accélération cloua Ngeno sur place. À l’arrivée, trois minutes séparaient les deux hommes. Pour la troisième place au « scratch » et donc pour le titre national, la bataille fut encore plus âpre. La tentative d’échappée de David Antoine fut moins tranchante, mais tout aussi décisive puisqu’il compta, au final, plus de cinquante secondes d’avance sur le Nordiste.

« Il était tout simplement plus fort que moi aujourd’hui, admit Stéphane Chopin. Je n’ai pas trop de regrets car j’ai fait une bonne course. Mon chrono (2h21’29") est très satisfaisant. Vice-champion de France, ce n’est pas donné à tout le monde et c’est une place de mieux que l’an passé. Je n’ai que 33 ans et je sais que j’aurai d’autres opportunités de remporter ce titre. Pourquoi pas dès l’an prochain ? » Hier à Dunkerque, l’homme a, en tout cas, prouvé qu’il savait gérer ce type de course et que son plan de préparation avait été plutôt judicieux. « Je dois remercier mon président de club, Charles Blangis, qui m’a permis de partir en stage en Espagne et mon kiné, Jacques Vasseur, qui m’a mis dans les meilleures conditions. Pendant 21 km, je me suis vraiment promené. Je n’ai pas fait l’erreur de suivre l’allure des Kényans. C’est intéressant pour l’avenir ». Toujours en quête de nouveaux challenges, Stéphane Chopin lorgnait déjà, quelques minutes après son arrivée, sur les prochains rendez-vous en cross. « J’aimerais me qualifier pour les championnats d’Europe de cross long, je vais donc m’aligner à la RATP et à Leffrinckoucke », annonça-t-il.

Lauréate chez les féminines, la Bretonne Béatrice Ceveno ne voulait, elle, pas voir aussi loin et se contentait de savourer ce premier titre, acquis au terme d’une course qu’elle domina de bout en bout.


Voir en ligne : La Voix des Sports

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?