Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Marathons » Semi de Phalempin : Krestianinov apporte un peu de fraîcheur

Semi de Phalempin : Krestianinov apporte un peu de fraîcheur

D 20 juin 2005     H 20:06     C 0 messages


agrandir

En vingt éditions, jamais il n’avait fait aussi chaud sur le semi-marathon de Phalempin, au point que la course prit pour les courageux participants un caractère homérique. Ceux-là pourront dire : "J’y étais".



Heureusement, la parfaite organisation orchestrée par Thierry Descamps, les conseils sans cesse donnés aux concurrents sur l’importance de bien s’hydrater pendant et après la course, et la solidarité des phalempinois qui avaient sorti les tuyaux d’arrosage ont permis de réduire au maximum les incidents. Les coureurs ont, eux-mêmes, su adapter leurs efforts aux conditions météorologiques et se montrer prudents. Du coup, les performances chronométriques furent raisonnablement en baisse. L’amusant dans cette histoire est que ce millésime surchauffé a été enlevé par un athlète venu d’Oural, au bord de la Sibérie. La victoire d’Alexandre Krestianinov n’a cependant rien de surprenant. Déjà vainqueur l’an passé, le sociétaire du Cateau avait démontré sa grande forme du moment en s’adjugeant le 24 avril un de ses objectifs principaux, le marathon international d’Albi devant une concurrence de haut calibre composé d’ukrainiens, de nord-africains et de kényans.
Le départ à peine donné, le russe prenait la poudre d’escampette. Seul le hamois Éric Houppin accepta de faire l’effort pour revenir dans la foulée de Krestianinov. Les autres prétendants à la victoire se montrèrent plus prudents, se regroupèrent et, à une vingtaine, stabilisèrent un écart qui était déjà au premier kilomètre de près d’une minute. Au quatrième kilomètre, avant de quitter les sous-bois, l’allure imprimée par son compagnon étant trop élevée, Éric Houppin préféra décrocher et courir son premier semi-marathon à sa main et gérer son avance sur ses poursuivants, ce qu’il fit parfaitement malgré des jambes lourdes entre les dix-huitième et vingtième kilomètres. Devant, Kristianinov s’était envolé depuis longtemps pour doubler la mise, après son succès de 2004.
Derrière, Brahim Bahmmouch se débarrassa de ses derniers compagnons, Arnaud Nowe et Nicolas Duchateau, à trois kilomètres de l’arrivée, après une première tentative avortée au dizième.

Chez les féminines, retrouver la liévinoise Fatma Bouremma, une habituée des premières places à Phalempin, à la première place, n’a rien d’étonnant comme son excellente quarantième place au général. Sa dauphine, Stéphanie Dufrène, rapidement et largement distancée dès les premiers kilomètres, eut le mérite de rester dans le train, à un peu plus d’une minute. Elle confirmait ainsi son temps (1h08’) réalisé à la course de la liberté à Caen sur 18 kms.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rechercher


Actu. Marathons


Actu. Athlétisme


Actu. Santé & Conseils


Vidéo


les plus lus