Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Athlétisme » Usain Bolt et Sanya Richards athlètes de l’année

Usain Bolt et Sanya Richards athlètes de l’année

D 25 novembre 2009     H 18:09     C 0 messages


agrandir

Usain Bolt a été élu athlète de l’année par la Fédération Internationale d’athlétisme. Une récompense logique tant le Jamaïcain, déjà distingué l’an dernier, a survolé l’année 2009. Et ce n’est sans doute pas fini…




Bolt sans concurrence

Il n’y avait aucune surprise à attendre. Usain Bolt désigné athlète de l’année 2009, personne n’ira dire que ce n’est pas mérité. Le Jamaïcain a donc fort logiquement obtenu cette distinction, dimanche soir lors du gala de l’IAAF à Monaco, pour la deuxième année de suite. Une juste récompense pour un homme qui a tout simplement remporté le 100 m et le 200 m des Championnats du Monde en mettant une claque à chacun des deux records du monde (9"58 sur la ligne droite et 19"19 sur le demi-tour de piste) ! Le tout un an seulement après avoir déjà réalisé cette prouesse (or et records) aux Jeux Olympiques de Pékin ! « Cela a été une saison incroyable. Etre désigné athlète de l’année est un tel honneur, cela montre que le travail est récompensé », savourait Bolt dimanche soir.

Avec ses performances à Berlin, Bolt est même devenu plus que le meilleur athlète du monde. Il est entré dans la galaxie des meilleurs sportifs de la planète, toutes disciplines confondues. Son entourage l’a bien compris et s’attèle depuis cet été à faire fructifier le potentiel commercial que représente l’enfant de Kingston. Son principal partenaire, Puma, devrait sensiblement augmenter les primes qu’il verse au roi du sprint (1,4 million d’euros par an actuellement) dont les revenus, estimés à 5 millions d’euros cette année, devraient s’envoler dans les années à venir.

Un phénomène mondial

Pour les marchands du temple, il est donc une mine d’or. Mais pour les dirigeants de l’athlétisme, il est aussi une aubaine incroyable. Plus qu’un athlète, il est un phénomène capable, sur son seul nom, de remplir un stade. Là encore, les organisateurs de meetings ne s’y trompent pas et cassent leur tirelire pour s’assurer de sa présence dans leur réunion (on parle de 200000 dollars de prime d’engagement dans les grands meetings). « Si on n’a pas de superstar, c’est difficile de vendre notre sport. Il y a eu les Américains Jesse Owens dans les années 1930 et Carl Lewis dans les années 1980. Entre les deux, on a attendu cinquante ans ! Et maintenant, nous avons Bolt. Il est indispensable. Les gens vont être derrière lui », affirmait Lamine Diack, président de l’IAAF en août dernier.

Même s’il n’y aura pas de grand championnat (pas de JO, ni de Mondiaux), 2010 devrait permettre à Bolt d’asseoir encore sa position de « phénomène sportif » (dixit Lamine Diack). Et en bon showman, le Jamaïcain saura y faire pour faire parler de lui. Sur la piste, avec pourquoi pas des records du monde améliorés, ou en dehors. Il vient ainsi récemment d’adopter un petit guépard (l’un des animaux les plus rapides du monde avec une vitesse de pointe de plus de 110 km/h). « Je voudrais travailler mon départ contre lui », déclarait Bolt, dans un sourire, dimanche soir. Pour info, un guépard en captivité a été chronométré en 6"13 sur 100 m… Voilà au moins un adversaire et un record que Bolt n’est pas près de battre.

* Article publié par Emmanuel Quintin


Voir en ligne : Sport 24

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?