Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Marathons » Cross Sud Ouest : Victoires de Dghoughi et Coulaud

Cross Sud Ouest : Victoires de Dghoughi et Coulaud

D 28 novembre 2005     H 14:41     C 0 messages


agrandir

Le marocain Issa Dghoughi et la française Julie Coulaud ont remporté dimanche le 32 ème cross de Sud Ouest, couru à Gujan-Mestras sur les bords du Bassin d’Arcachon.



La nouvelle championne du cross français, Julie Coulaud, a été impressionnante sur le parcours gujanais qui lui convient si bien.
« J’ai toujours réussi de super trucs sur ce parcours et aujourd’hui c’était encore plus important puisque j’avais battu les meilleures françaises l’an passé et qu’il me fallait confirmer lors de la sélection ». Voix douce, mèche brune en bataille, la jeune stéphanoise (23 ans) accumule les bonheurs. Elle a signé hier matin une licence pour le SCO Sainte-Marguerite de Marseille qui la rapprocherait de Villeneuve-Loubet, où elle partage le quotidien d’un coureur monégasque, et elle a remporté une victoire époustouflante devant tout le gratin français et un aéropage international qui certifie superbement ses progrès.

« J’ai arrêté mes cours de droit pour me consacrer entièrement à la course à pied. C’est un choix et c’est un risque mais je veux voir jusqu’où je peux aller. J’ai commencé par du handball en scolaire et quand ma soeur s’est mise à courir, je ne supportais pas de la voir partir. C’est sans doute ce qui m’a poussée à me mettre au cross... en passant par les épreuves combinées ! Comme j’étais bonne sur 1000 mètres j’ai continué ».
Avec de fréquents passages par Gujan puisque la stéphanoise y disputa deux sélections juniors, gagnant une fois après une troisième place l’année précédente, s’imposant encore en espoir avant une troisième place l’an passé derière les russes Maroussova et Ivanova, la première quatre fois victorieuse à Gujan étant reléguée à la dixième place.

Issa Dghoughi : Retour en tête

Condamné début mars pour avoir transporté un médicament qui devient dopage aux fins de sport, Issa Dghoughi faisait hier étalage d’un brio sportif étonnant. « Je suis venu pour gagner et quand Guetchon a mené et accéléré, il ne m’a pas impressionné ». C’est au pied de la fameuse butte gujanaise, dans la décélération de la descente, que le marocain se détacha, s’assurant les mètres suffisants pour une victoire qui privait le rouennais Benhari d’un succès tricolore attendu depuis dix ans.

« Je connais très bien ce parcours, j’avais battu Skah, le champion olympique, lors du championnat de France à Gujan en 2002 et je savais comment négocier les virages et les relances autour de la côte ! Je vis à Paris et m’entraîne au stade de Vanves et je reviens au premier plan après trois ans de galère et notamment une blessure à la cuisse il y a deux ans. Je ne travaille plus et la course est mon seul revenu. Cet automne, j’ai fait 5 ème de Paris-Versailles et gagné à Tilburg où aura lieu le championnat d’Europe, puis terminé 6 ème de la RATP la semaine dernière ». Originaire d’Ifrane, la ville qui abrite les stages de tous les meilleurs coureurs du monde en début d’hiver, le marocain finit par avouer que son grand rêve serait aujourd’hui de porter le maillot de l’équipe de France.

- Classement messieurs

  1. Issa Dghoughi (MAR) : les 9,905 kms en 29’
  2. Moktar Benhari (FRA) : 29’03"
  3. David Langat (KEN) : 29’07"
  4. Jefferson Nyanusi (KEN) : 29’14"
  5. Mohamed El Ghazouani (FRA) : 30’

- Classement dames

  1. Julie Coulaud (FRA) : les 5,365 kms en 17’36"
  2. Fatiha Klilech-Fauvel (FRA) : 17’37"
  3. Teresa Wanjiku (KEN) : 17’38"
  4. Maria Martins (FRA) : 17’40"
  5. Joska Obare (KEN) : 17’50"

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rechercher


Actu. Marathons


Actu. Athlétisme


Actu. Santé & Conseils


Vidéo


les plus lus