Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Athlétisme » Ladji Doucouré : « Je repars de zéro »

Ladji Doucouré : « Je repars de zéro »


Publié le vendredi 20 avril 2007 à 13h35min

agrandir

Encore un peu de patience et le champion du monde du 110 m haies retrouvera la compétition. Actuellement à Monaco, Ladji Doucouré entrevoit le bout du tunnel après une blessure au mollet droit contractée en juillet 2006 et qui l’avait empêché de défendre ses chances aux championnats d’Europe. Avant de se projeter sur la saison estivale, le sprinter tricolore se fixe un premier objectif : le meeting américain d’Eugène au mois de juin, où il pourra juger, au contact des meilleurs, son état de forme.




Comment avez-vous vécu tout ce temps hors de la piste ?

Mon obsession, c’était d’être sûr de retrouver de bonnes sensations. C’est vrai qu’il y avait cette appréhension mais je trouve que ça revient bien. Quand je me suis retrouvé sur la touche, j’ai douté c’est sûr, et puis je suis redevenu confiant, et ensuite vous vous remettez à douter. Je suis passé par plusieurs phases. Mais surtout cet hiver, c’était assez difficile.

C’est à dire ?

Je ressentais beaucoup de frustration de ne pas être avec les autres hurdlers, surtout quand je les voyais lors des meetings à la télé. Mais j’ai relativisé car je fais ce que j’aime mais c’est vrai que c’était parfois pénible. Il a fallu avoir du recul avec cette situation, on m’a aidé aussi et puis je savais que je passerais par des moments de galère.

Craignez-vous justement d’avoir pris du retard par rapport à la concurrence durant cette longue indisponibilité ?

On verra. Je me dis que c’est un mal pour un bien. Ça m’a permis de calmer mon corps, de travailler certaines bases et d’être mieux préparé pour la suite. De toute façon, je traînais cette blessure depuis 2005 et ça s’est amplifié. Je ne pouvais pas faire autrement que de m’arrêter. Il fallait en tout cas prendre son temps, éviter les risques et c’est pour ça qu’on a fait une croix sur la saison hivernale.

Ressentez-vous encore de l’appréhension ?

Physiquement, ça va très bien. Je viens de terminer ma huitième semaine de travail sauf que maintenant, c’est dans la tête, il faut que je m’enlève ça. Mais ça ne se fera que petit à petit. Plus j’encaisserai les grosses séances spécifiques, mieux je me sentirai.

On vous sent en tout cas plus qu’impatient de recourir...

Oui mais c’est là où il y a danger. Il faut savoir ne pas brûler les étapes car on a peut-être tendance à vouloir en faire trop. Prendre son temps, c’est l’objectif.

Quand reprendrez-vous la compétition ?

Je participerai aux Interclubs en mai avec le 100, le 200, le poids et la longueur (Doucouré est un ancien décathlonien, ndlr) mais le grand rendez-vous, c’est Eugene au mois de juin (le fameux meeting américain). Ça marquera la reprise de contact avec les haies et puis c’est un moment que j’apprécie. C’est noté en gros dans mon calendrier.

Quelles sont vos ambitions pour cette année de championnats du monde ?

Tout dépendra de mes sensations à Eugene. C’est difficile de se projeter aujourd’hui. Je repars de zéro en quelque sorte. Tout ce que je sais, c’est qu’à chaque course, on peut voir un vainqueur différent, ce qui montre bien qu’il n’y a pas de leader dans cette discipline et je pense que ce sera la même chose cette année. Un an avant les JO, tout le monde va vouloir se placer.

Liu Xiang a déclaré avoir de très grosses ambitions pour les jeux l’année prochaine, il reste un compétiteur redoutable

Oui, comme tous les autres...

Vous restez effectivement le champion du monde...

Oui mais je le répète, la concurrence est toujours aussi rude, il y a beaucoup de monde. Chaque course est différente. On a beau faire des pronostics, on a beaucoup de chances de se tromper. 2005 c’est du passé, à moi d’écrire 2007.


Voir en ligne : Sports.fr

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?