Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Marathons » Mondiaux de Semi : Le nouveau combat de Zahia Dahmani

Mondiaux de Semi : Le nouveau combat de Zahia Dahmani

D 1er octobre 2005     H 10:01     C 0 messages


agrandir

Championnats du monde de semi-marathon, aujourd’hui à Edmonton (Canada). Depuis son plus jeune âge, Zahia Dahmani a toujours appris à lutter, à se faire violence, à surmonter les obstacles qui se dressent sur son chemin.




Face aux insultes racistes, aux discriminations, au sort qui n’a pas épargné ses proches, la tourquennoise a parfois vacillé, mais elle a finalement toujours fait face. Ce n’est donc pas une blessure persistante au tendon, contractée il y a quelques mois, juste avant le marathon de Paris, qui va l’empêcher, à trente-trois ans, de disputer, aujourd’hui, les championnats du monde de semi-marathon à Edmonton, au Canada. Après avoir été contrainte à l’abandon, début septembre, lors du semi-marathon de Lille, Zahia Dahmani a pris un peu de repos avant de se remettre au travail pour honorer sa sélection : « La douleur est encore un peu présente, mais je sais que je suis en état de courir. J’ai passé des examens médicaux, les résultats des prises de sang ont été positifs et le médecin de la fédération, Bechir Boudjemaa, m’a donné son feu vert ». Si elle n’envisage pas forcément une place dans les huit premières, comme ce fut le cas lors de ses premiers mondiaux dans cette spécialité en 1995, la tourquennoise n’entend pas, pour autant, se rendre au Canada pour faire du tourisme : « Je n’ai pas de prétentions particulières car il me manque deux semaines d’entraînement, mais j’espère rester dans le paquet des vingt premières. Et puis, je crois que nous avons surtout un coup à jouer par équipes. Par le passé, nous avons souvent obtenu de très bonnes places et un podium me paraît de nouveau accessible cette année ».

Jusqu’à Pékin en 2008

Déterminée, Zahia s’interroge simplement sur ses capacités à digérer huit heures de décalage horaire. « C’est la première fois que je me retrouve dans ces conditions, poursuit-elle, on verra ce que ça va donner. Mais au moins, il ne devrait pas faire trop chaud, ce qui est plutôt un avantage pour moi ». Quel que soit son résultat, la tourquennoise reprendra le chemin des cours à son retour, en compagnie de Maria Martins pour passer son brevet d’État, avant d’attaquer la saison hivernale de cross ; son véritable objectif, sur le long terme, restant les jeux de Pékin en 2008. « Je n’ai jamais participé aux JO, j’espère donc finir ma carrière là-dessus. Ce sera dans trois ans, mais à mon âge rien n’est fini, assure-t-elle. Paula Radcliffe a commencé le marathon à trente ans et cette année, elle a été championne du monde. Il ne faut jamais enterrer les vieux ! »

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?