Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Marathons » Sandrine Gard : Du marathon d’Albi au marathon des Sables

Sandrine Gard : Du marathon d’Albi au marathon des Sables

D 21 juin 2007     H 08:42     C 0 messages


agrandir

Retenez bien son nom, elle s’appelle Sandrine Gard et elle est en train de faire un malheur dans le milieu de la course à pied.




Lors du dernier marathon d’Albi, la sociétaire de l’ASC avait bouclé son premier marathon en 3h08, un véritable exploit ! Quand on sait que pour une femme, il n’est pas facile d’approcher les 3 heures, la performance était à signaler. Il aura fallu 3 mois de préparation spécifique. La suite de sa carrière nous promet de belles surprises. A 39 ans, professeur en viticulture au lycée agricole Charlemagne, Sandrine Gard s’est passionnée pour la course à pied en 2001 et c’est cette même année qu’elle s’arrêta de fumer. Sa rencontre avec Alain Journet, également professeur à Charlemagne et organisateur du marathon de la Cité, a été déterminante. Elle fit ses débuts dans une petite course à pied à l’extérieur du lycée et également quelques tours de pistes à Domec.

Elle intègre dans la foulée les rangs de l’ASC athlétisme aux côtés de Michel Cérézuela en 2001. Il la formera sur le long (10000 et semi). Les bons résultats s’enchaîneront au fil des sorties. Régulièrement sélectionnée pour les championnats de France, elle délaissera l’ambiance du haut niveau pour se consacrer aux courses de notre région. On l’a vu du côté de Bordeaux, Agen, Toulouse afin de se « frotter » aux cadors de Midi-Pyrénées. Si les résultats sont à la hauteur de ses ambitions, Sandrine Gard le doit avant tout à son sérieux et à sa force de caractère. Une véritable battante dans la vie et ses projets ne manquent pas. Du haut de son 1,60 m et de ses 48 kg, elle sera au départ du mythique marathon des Sables en 2008 et pas pour y faire de la figuration. Il lui faudra « digérer » les 240 km du désert marocain.

En autosuffisance, elle sera accompagnée par ses amis du 3 ème RPIMA, Sylvain Guilhouet, David Nekei et Frédéric Croquevieille. Elle devra débourser 2600 € pour l’inscription et 1000 € pour les équipements. Il faut savoir qu’elle est soutenue par son lycée (Charlemagne), les étudiants et les professeurs ont participé à l’achat de T-shirt élaborés spécialement pour la course. Sandrine Gard s’est bien préparée pour ce raid en participant à la France en courant avec quinze jours de course soit 25 km quotidiens. Ces nouvelles expériences la poussent à aller le plus loin possible, un 100 km ne lui déplairait pas.

Pour être au top, elle soigne ses entraînements (5 par semaine) comportant des fractionnés et des sorties longues et une alimentation à base de féculents, fruits, laitage et écarte d’office les matières grasses, ce qui ne l’empêche pas au petit-déjeuner d’avaler un grand bol de lait. Le grand public connaissait Rosy Missène, la plus grande championne audoise qui fut vice-championne de France des 10000, troisième féminine au marathon d’Albi en 3h01 et 1h24’23" sur le semi. Désormais, il faudra compter avec Sandrine Gard qui n’en finit pas de nous étonner avec ses performances (1h27 sur semi, 40’ sur 10 km).


Voir en ligne : La dépêche du Midi

Sur le même sujet

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?