Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Athlétisme » Christine Arron : « Ça a été long et dur »

Christine Arron : « Ça a été long et dur »

D 11 septembre 2005     H 20:59     C 0 messages


agrandir

Fin de saison en apothéose pour Christine Arron. La guadeloupéenne, médaillée de bronze sur 100 mètres lors des mondiaux d’Helsinki, s’offre une superbe deuxième place sur la distance à Monaco en réalisant, pour sa dernière sortie, son meilleur chrono de la saison dans la spécialité.




Malgré la 2 ème place, vous réalisez votre meilleure performance de la saison

Je termine sur une bonne note. C’était ma dernière course (elle disputera le 200 m de la finale mondiale samedi, ndlr). Ma forme est bien meilleure qu’il y a un mois mais elle arrive tard dans la saison. J’espèrais pourtant faire un peu mieux. Après les mondiaux, je m’étais fixé de faire bien mieux que 10"94. C’est pour cela que je suis un peu déçue. Mais c’est la première fois que je termine une année aussi bien. Le travail de foncier de l’hiver m’a permis de tenir. J’ai enchaîné les meetings facilement. C’est un point positif à retenir.

Cela couronne-t-il une année exceptionnelle ?

C’est un bon retour. Mais cela a été long et dur. Je n’ai pas pu beaucoup souffler. Si la forme monte, mes articulations commencent à fatiguer. Cela faisait longtemps que je me sentais capable de faire ça et cette année, j’étais vraiment bien. J’atteins même mon pic de forme. Aux championnats du monde, je n’avais pas assez de vitesse. C’est une superbe année. Cela faisait longtemps que je n’avais pas couru ainsi, sous onze secondes. Cela ouvre de nouvelles perspectives pour le futur. Cette année, les bases ont été déposées. Maintenant, je dois construire le premier étage : être régulière sous onze secondes et améliorer mon temps.

Cette saison est-elle la meilleure de votre carrière ?

Me réentraîner et retrouver le meilleur niveau après la naissance de mon enfant était un défi. C’est aussi une victoire et une revanche sur beaucoup de choses. Je pense que c’est ma meilleure année. C’est vrai que décrocher le million d’euros (récompensant le vainqueur des six épreuves de la Golden League et Arron a remporté cinq 100 m, ndlr) aurait été bien. C’est peut-être un regret. On dit que j’ai tendance à être individualiste.

Cette année, j’ai peut-être sacrifié la Golden League pour le relais de l’équipe de France. J’ai choisi de le faire. Ne pas avoir gagné aux championnats du monde est peut-être un autre regret. Mais à côté, il y a tellement de belles choses que ces regrets sont relatifs. Cela dit, j’ai toujours dit que je penserai à moi en priorité. Quand ça ne va pas, je ne pense pas que l’on fasse attention à ma position. Si j’ai des choses à faire, je les fais pour moi. Que cela plaise ou non ne m’importe pas.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?