Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Athlétisme » Boldon, clap de fin

Boldon, clap de fin

D 26 novembre 2004     H 20:21     C 0 messages


On ne verra plus Ato Boldon sur les pistes. A 30 ans, le sprinter de Trinidad et Tobago a décidé de mettre un terme à sa carrière. Le sociétaire de la HSI, champion du monde du 200 mètres en 97, lorgne désormais vers la télévision et le cinéma.




Il a l’élégance tapageuse. Sur la page d’accueil de son site officiel, Ato Boldon pose, costume voyant, cravate imposante, avec, dans les mains, un trophée, récompense de tout un peuple pour « service rendus à sa nation, à son sport et toute une génération de ses athlètes ».
Une page se tourne. Ato ne courra plus sous les couleurs de Trinidad et Tobago. Ato ne courra plus du tout. A 30 ans, le sociétaire de la HSI a choisi de raccrocher les pointes comme il est coutume de dire. Une annonce, non encore officialisée, faite par l’ancien champion du monde du 200 mètres fin août, après une campagne olympique décevante.

Le compagnon d’entraînement de Maurice Greene a décidé de changer de vie. De ses 12 années de carrière, il lui restera sept titres dont, le plus précieux, reste, certainement, l’or mondial du 200 mètres en 1997, ainsi que quelques distinctions honorifiques dont celles d’appartenir au clan, très fermé, des sprinteurs ayant enregistré, et sur 100 mètres et sur 200 mètres, le plus de chronos sous les 10 et 20 secondes. A ce titre, Boldon côtoie, dans les annales de l’athlétisme, les Greene, Fredericks, Johnson et autres Lewis. Compagnie charmante que le Caribéen espère, désormais ( du moins pour ceux qui sont encore actifs )côtoyer sur les pistes en tant que consultant pour la BBC.
« Je suis en relation avec eux s’est expliqué Boldon au Trinidad Guardian. J’aimerais être leur prochain consultant, comme en 1999. Cela me permettrait d’être sur le circuit avec les athlètes. Je ne reviendrai sur la piste que pour perdre le poids que j’ai pris lors de l’après saison et pour me maintenir en forme ».

Une reconversion probable pour l’ancien élève de John Smith, à moins que ce dernier ne parvienne à s’imposer sur grand écran, passion mise de côté il y a plus de 10 ans pour pouvoir se consacrer entièrement à l’athlétisme. « Je ne sais pas si beaucoup de personnes le savent mais j’ai déjà pris des cours. Je voudrais revenir à la comédie. Je ne veux pas le faire pour la gloire mais parce que c’est une passion dont le sport m’a éloignée. Comme je suis un perfectionniste, je ne veux pas dire : je suis un champion, donnez moi une part du gâteau. Je veux suivre la même voie que tout le monde et étudier les bases. C’est quelque chose qui m’a manqué et je suis heureux de pouvoir revenir en arrière ».

Une après-carrière dont les contours restent, à ce jour, flous, pour un Boldon encore indécis qui aimerait, également, faire de son île natale une référence en matière d’athlétisme avec, en ligne de mire, les jeux olympiques de 2012 : « l’échéance de 2008 est certainement trop proche pour espérer voir, d’ici là, les fruits de notre programme s’est expliqué Boldon au Trinidad News. Mais le temps n’est pas un facteur important et nous le prendrons pour avoir des résultats. J’aimerais que des stars de l’athlétisme, star du passé, du présent et du futur, nous viennent en aide. Par exemple, les jeunes athlètes pourraient être motivés en rencontrant des gens comme Haile Gebrselassie et Cathy Freeman ».

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rechercher


Actu. Marathons


Actu. Athlétisme


Actu. Santé & Conseils


Vidéo


les plus lus