Toute l’actualité des Marathons et de l’Athlétisme
vous etes ici : Accueil » Athlétisme » Sélections jamaïquaines : Usain Bolt n’a rien à craindre

Sélections jamaïquaines : Usain Bolt n’a rien à craindre

D 26 juin 2009     H 21:00     C 0 messages


agrandir

Impressionnant il y a dix jours à Ostrava, Usain Bolt sera encore l’attraction principale des sélections jamaïquaines qui débutent ce vendredi. Personne, pas même Asafa Powell, ne semble en mesure de pouvoir l’inquiéter…




Virtuel meilleur performer de l’année

Champion olympique du 100 m, 200 m et 4x100 m, recordman du monde sur ces trois distances, Usain Bolt peut-il être battu lors des sélections jamaïquaines qui se déroulent de vendredi à dimanche à Kingston ? Sur ce que l’homme le plus rapide du monde (9"69 sur 100 m, 19"30 sur 200 m) a montré depuis le début de la saison, la réponse est non. Certes, la meilleure performance mondiale de l’année sur 100 m est actuellement détenue par Michael Rodgers en 9"94. Mais celui qui a fait la plus forte impression de l’été jusqu’à présent est sans conteste Usain Bolt. La semaine dernière, lors du meeting tchèque d’Ostrava, la Foudre a couvert le 100 m en 9"77 malgré un départ pour le moins difficile ! Malheureusement pour lui, encore qu’il n’en ait pas fait une maladie, le vent soufflait alors un poil trop fort (2,1 m/s), empêchant l’homologation officielle de son chrono. Mais avec seulement 0,1 m/s de plus que la limite autorisée, la course du champion olympique valait environ un 9"80 par vent nul.

Qu’importe ! Bolt est sûr de sa force et il a bien raison. Car hormis Tyson Gay, dont les 9"75 de la nuit dernière aux trials américains étaient beaucoup trop ventés pour établir une comparaison avec Bolt mais qui, sur 200 m, a déjà claqué un super chrono (19"58 le 30 mai à New York, soit la troisième meilleure performance de l’histoire sur la distance), personne ne semble en mesure de ne serait-ce que titiller le roi Bolt. Pas même Asafa Powell, passé à côté de ses Jeux l’an dernier et qui veut prendre sa revanche cette année à Berlin. Pour l’heure, le challenge parait irréalisable. L’ancien recordman du monde de la ligne droite (9"74 en 2007 à Rieti) est en effet très loin de son meilleur niveau à moins de deux mois des Mondiaux. Blessé à une cheville au printemps, celui que l’on surnommait « Afasta » du temps où il régnait sur le sprint a aggravé son mal lors des Penn Relays fin avril. Depuis, gêné par cette blessure qui n’en finit pas de guérir, il a couru deux 100 m pour deux résultats relativement décevants : 10"10 fin mai à New York et 10"07 début juin à Eugene. « Je ne suis pas à 100 % mais je suis assez en forme pour me qualifier. J’ai confiance », assure Powell dans les colonnes du Jamaica Gleaner.

Priorité au 200 m

La règle étant d’envoyer aux Mondiaux de Berlin les trois premiers de chaque finale, Powell devrait normalement être du rendez-vous allemand en août. Mais il devra tout de même se méfier de ses compatriotes Michael Frater, Yohan Blake ou encore Steve Mullings, très proches de lui chronométriquement parlant cet été. Bolt, lui, devrait écraser la concurrence sur le 100 m pour ensuite se consacrer au demi-tour de piste. Jusqu’à maintenant, le champion olympique n’a pas encore couru un seul 200 m cette année. « C’est ma priorité, je vais courir le 200 m plus à fond (Ndlr : que le 100 m) puisque je n’en ai pas encore couru cette année », déclare-t-il dans le Jamaïca Gleaner. S’il court plus à fond que lors de son dernier 100 m, le chrono pourrait encore une fois s’affoler. Pour mémoire, la dernière fois que Bolt a bouclé un demi-tour de piste, en septembre à Lausanne, il l’a fait en 19"63 ! Avec près d’un mètre de vent défavorable !


Voir en ligne : Sport 24

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?